|  

Emploi

2016 sera une bonne année pour l’emploi des cadres

Publié le 17.02.2016 à 16h22

Mis à jour le 17.02.2016 à 16h22

Par

2016 sera une bonne année pour l’emploi des cadres

En récoltant les intentions de recrutement de 11 000 entreprises françaises entre octobre et décembre 2015, l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) prévoit que les entreprises du secteur privé recruteront entre 182 000 et 200 000 cadres en 2016, une hausse de 10% par rapport à 2015.

« On se rapproche des niveaux d'avant la crise de 2008, explique Jean-Marie Marx, Directeur général de l'Apec. Le bilan de l'année 2015 sur le marché de l'emploi des cadres est déjà positif avec des recrutements qui sont passés de 169.000 à 181.000 entre 2014 et 2015. Mais 2016 s'annonce encore mieux. La confiance des entreprises s'améliore et quasiment tous les secteurs d'activité devraient voir leurs embauches de cadres augmenter ».

Les quatre secteurs d’activité qui recruteront les plus de cadres

D’après l’étude de l’Apec, si tous les secteurs devraient être concernés, l’informatique (avec la cybersécurité, le cloud, le big data et les objets connectés) sera le premier secteur à recruter des cadres, comptabilisant un total de 42 300 embauchés. Les fonctions informatiques concerneront 18 % des recrutements en 2016. En seconde position, le secteur commercial recrutera 37 500 cadres, soit 14% des recrutements. Viendront ensuite le secteur de la Recherche et Développement qui comptabilisera 32 400 recrutements puis le secteur de l’Administration, Ressources humaines, communication et juridique avec 19 800 recrutements. Les fonctions des études et de la Recherche et Développement concerneront à elles deux 25% des recrutements.

 

Enfin, 64% des recrutements se feront par le secteur des services et 22% par l’industrie. Selon Jean-Marie Marx, « les services restent la locomotive du marché de l'emploi des cadres et pourraient enregistrer une progression allant jusqu'à +11% par rapport à 2015 ».

Les quatre régions qui recruteront le plus de cadres

Le recrutement connaîtra une hausse dans la plupart des régions. Parmi elles, quatre régions concentreront trois recrutements sur quatre.

 

L’Ile-de-France sera la première, avec une prévision de 98 000 embauches en 2016. En seconde place, l’Auvergne-Rhône-Alpes devrait connaître 21 000 recrutements en 2016. Pour cette région, les embauches pourraient ainsi croître de plus de 7% par rapport à 2015. Les postes de cadres se trouvant dans les métropoles, 93% des cadres recrutés en 2015 l’ont été en région Rhône-Alpes contre 7% seulement en Auvergne. En troisième position, le Nord-Pas-de-Calais-Picardie devrait recruter 14 000 cadres. Enfin, 10 000 embauches sont prévues en Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse, soit 12% de plus qu’en 2015.

Les jeunes diplômés auront l’avantage face aux anciens cadres

Les plus courtisés des cadres seront ceux ayant acquis de un à dix ans d’expérience, avec un rapport de six intentions d’embauches sur dix.

 

39 500 à 43 400 jeunes diplômés pourraient être embauchés en 2016, une hausse qui pourrait atteindre 14%. Cette croissance ne sera pas partagée avec les plus anciens, accumulant 16 années d’expérience et pour qui les promesses d’embauches restent négatives.

 

Pour 2017, l’Apec prévoit 207 000 recrutements de cadres et pour 2018, 220 900 embauches.