|  

Emploi

3 000 emplois en France vont être créés chaque année par LVMH

Publié le 29.10.2015 à 15h09

Mis à jour le 29.10.2015 à 15h09

Par

3 000 emplois en France vont être créés chaque année par LVMH

LVMH, numéro un mondial du luxe, vient d’inaugurer la deuxième promotion d’apprentis de l’Institut des métiers d’excellence. Le groupe français, qui est promoteur de cette opération, donne ainsi l’occasion à des jeunes de se former aux métiers de la maroquinerie, de la vigne, de la joaillerie ou encore de la vente. A cette occasion, Bernard Arnault, PDG de LVMH, a annoncé sa volonté de procéder à des milliers de recrutements annuels en France.

La transmission de compétences et de savoir-faire est cruciale pour le groupe de luxe dont une grande partie de l’activité nécessite un personnel qualifié.

Renouvellement de compétences

Fin 2014, le géant du luxe comptait 121 289 collaborateurs à travers le monde dont 22 000 en France. Pour le groupe français, le renouvellement des compétences de son personnel est un enjeu fondamental. A titre d’exemple, de 30 % à 50 % des façonniers travaillant pour LVMH partiront à la retraite dans les 10 ans.

 

Chantal Gaemperle, Directrice des Ressources humaines et Synergies du groupe, explique : « Il faut assurer la transmission et le partage des compétences, il faut que les gestes de la maroquinerie, de la joaillerie, de la couture ou de la vigne se transmettent d’artisan en artisan, et chaque geste doit être parfait ».

Projets de recrutement

Dans cette perspective de transmission, LVMH est le promoteur de cursus de formation professionnelle lancés par l’Institut des métiers de l’excellence dont la 2ème promotion a été inaugurée hier. Lors de cet événement, le patron de LVMH, Bernard Arnault, a annoncé sa volonté « d’embaucher en France tous les ans près de 3.000 personnes ».

 

Les étudiants de ces formations vont concilier un enseignement technique dans des établissements de prestige (la Maison des Compagnons du devoir, l’Ecole de la bijouterie-joaillerie de Paris, l’Ecole de la Chambre syndicale de la couture parisienne, ou encore l’Ecole Boulle), avec une expérience professionnelle dans des ateliers LVMH (comme Givenchy, Dior Couture, Louis Vuitton ou Chaumet).