|  

Acquisition

Acquisition : Orange Bank remplacera Groupama Banque

Publié le 04.05.2016 à 23h58

Mis à jour le 04.05.2016 à 23h58

Par

Acquisition : Orange Bank remplacera Groupama Banque

Orange a annoncé l’acquisition de Groupama Banque ce mardi 19 avril. La filiale de l’assureur Groupama devrait être renommée Orange Bank d’ici 2017. L’acquisition permettra d’allier la structure bancaire de Groupama avec les compétences technologiques d’Orange.

Orange a expliqué dans un communiqué que l’accord « se concrétisera par l'entrée d'Orange au capital de Groupama Banque à hauteur de 65% ».

Stéphane Richard, PDG d’Orange, évoque « une étape majeure dans la mise en œuvre de l’ambition dans les services financiers sur mobile » d’Orange.

Orange Bank proposera une offre bancaire 100% mobile

Thierry Martel, le Directeur Général de Groupama, énonce par cette acquisition la naissance d’une « offre bancaire disruptive ». La banque lancera d’ailleurs une nouvelle « offre bancaire spécifiquement adaptée aux usages du mobile » mise sur le marché dès le début d’année 2017. Les services d’Orange Bank regrouperont le compte courant, l'épargne, le crédit et l'assurance ainsi que le paiement : en bref, « une véritable agence bancaire dans la poche », selon Thierry Martel.

Unir les compétences technologiques et bancaires

Le but est « d’attirer à terme plus de deux millions de clients en France ». Orange souhaite miser sur son réseau de distribution – un portefeuille de 28 millions de clients potentiels - pour étendre son futur service. De son côté, Groupama Banque comptabilisait plus de 530 000 clients. Orange ajoutera sa capacité de fidélisation à l’appel fort que représente le produit bancaire.

Orange Bank souhaite mêler les compétences technologiques et digitales d’Orange et ses moyens d’investissement avec l’expérience et la structure bancaire déjà établies de Groupama Banque pour s’ouvrir à des marchés hors de portée pour les banques traditionnelles.

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, explique que l’offre sera proposée « dans un premier temps en France, puis en Espagne et en Belgique ».