|  

Entreprises

Airbus et Safran s’unissent contre Space X

Publié le 16.06.2014 à 10h07

Mis à jour le 16.06.2014 à 10h07

Par

Airbus et Safran s’unissent contre Space X

Airbus et Safran ont annoncé lundi 16 juin la création d’une co-entreprise et une nouvelle configuration de la fusée Ariane 6. Ce rapprochement est destiné à combiner deux expertises, dans les systèmes de lanceurs pour Airbus Group et dans les systèmes de propulsion pour safran.

Le motoriste Safran et le constructeur aéronautique Airbus Group se réunissent pour faciliter l’évolution de la fusée européenne Ariane et la rendre plus compétitive face à son concurrent américain Space X. François Hollande a qualifié cette opération « d’étape majeure vers la consolidation de la filière spatiale européenne ».

« L’Etat, co-actionnaire d’Arianespace, accompagnera le processus dynamique initié par Airbus et Safran et travaillera en bonne intelligence avec cette nouvelle entité pour préparer ensemble l’avenir du lanceur Ariane 6 ».

Amélioration de la compétitivité du groupe

Le PDG d’Airbus Group, Tim Enders a déclaré que «  l’objectif principal du groupe reste l’amélioration de la compétitivité de l’activité de lancement. Le programme Ariane est un immense succès depuis trente ans, mais pour qu’il demeure viable et compétitif, une structure industrielle nettement plus efficace doit être mise en place. Notre accord avec Safran verra naître une filière européenne de lanceurs plus intégrée, plus performante et donc plus rentable."

Signe de l’importance de cette réorganisation, Marwan Lahoud, l’actuel Directeur Général Délégué à la Stratégie et à l’International d'Airbus Group, et Jean-Paul Herteman, le PDG de Safran, ont été reçus par François Hollande pour présenter cette réorganisation. Elle se traduira par la création d’une société commune détenue à parts égales.

Forte concurrence de l’américain Space X

Pour le moment, Ariane domine le marché des lancements commerciaux mais elle est menacée par l’arrivée de l’américain Space X, qui enchaîne les mises en orbite de satellites avec succès pour un prix imbattable. Malgré sa fiabilité, Ariane est pénalisée par une organisation industrielle trop éclatée ce qui nuit à sa compétitivité tandis que Space X, même si elle est subventionnée par la NASA fonctionne de manière totalement intégrée. Du reste, son patron, Elon Musk a choisi de faire du neuf avec du vieux lorsque les ingénieurs européens ne regardent pas à la dépense.