|  

Entreprises

Alcatel-Lucent déménage son pôle recherche dans la Silicon Valley

Publié le 12.09.2014 à 10h35

Mis à jour le 12.09.2014 à 10h35

Par

Alcatel-Lucent déménage son pôle recherche dans la Silicon Valley

L’équipementier télécom franco-américain, Alcatel-Lucent, a annoncé dans un communiqué l’installation d’un laboratoire de recherche et développement en plein cœur de la Silicon Valley, à proximité de ses clients, les géants du web.

Une antenne des Bell Labs, le pôle de recherche et développement (R&D) d’Alcatel-Lucent, s’est installée à Mountain View, la ville de Google dans la Silicon Valley. Ce centre de R&D sera consacré aux services du cloud et aux réseaux de demain. Pour Marcus Weldon, directeur technique d’Alcatel-Lucent et patron des Bell Labs, « cette implantation au cœur du poumon technologique mondial va de soi, c’est ici que tout se passe aujourd’hui. Nous allons pouvoir tirer parti de l’esprit d’innovation qui règne au sein de la communauté technologique. »

Transition des réseaux vers le « cloud computing »

L’équipementier franco-américain est présent dans la Silicon Valley depuis le rachat de la start-up TiMetra en 2003. C’est d’ailleurs à partir de cette acquisition qu’Alcatel-Lucent a bâti une bonne partie de sa division IP (avec la fabrication des routeurs), dont l’activité est devenue florissante. Le groupe a ensuite implanté la start-up Nuage, créée en interne en 2013, spécialisée dans la virtualisation des réseaux (Software Defined Network), qui correspond à l’un des nouveaux axes de croissance du groupe.

 

Marcus Weldon explique par ailleurs que l’objectif est de poursuivre la transition des réseaux vers le cloud computing étant donné qu’« aujourd’hui, tout le monde veut avoir accès à ses données, à tout moment, quelle que soit sa localisation. Pour satisfaire cette demande, il faut pouvoir disposer de réseaux flexibles et optimiser leur utilisation. C’est ce sur quoi nous travaillons ».

 

Alcatel-Lucent  prévoit que le cloud va prendre dans les prochaines années une part de plus en plus importante dans la conception des réseaux télécoms et le groupe franco-américain veut rester à la pointe de ces nouvelles technologies.

La R&D connectée au « business »

Sous l’impulsion de son directeur général Michel Combes, arrivé il y a dix-huit mois, la R&D se veut davantage connectée au business, « il n’est plus question de faire de la recherche pour faire de la recherche » explique-t-il.

 

Le groupe franco-américain a par ailleurs inauguré deux autres sites au cours des six derniers mois, à Cambridge au Royaume-Uni et à Tel-Aviv en Israël, pour se rapprocher de ses clients. Ces centres de recherche ont chacun un domaine d’activité dédié, explique son directeur général.

 

Michel Combes reconnaît que « l’innovation fait partie de l’ADN du groupe. Alcatel-Lucent s’était un peu endormi ces dernières années, mais tout cela est en train de changer. »