|  

Entreprises

Alcatel-Lucent va investir 30 millions d’euros pour le site de Lannion

Publié le 09.06.2015 à 14h14

Mis à jour le 09.06.2015 à 14h14

Par

Alcatel-Lucent va investir 30 millions d’euros pour le site de Lannion

La multinationale française Alcatel-Lucent a choisi de mettre en place des investissements de grande ampleur pour rénover son site de Lannion. La direction du groupe a en effet annoncé  vouloir injecter 30 millions d’euros pour faire de son site breton un grand centre de recherche dans les technologies télécoms. 

L’annonce de ce plan de rénovation a été faite hier à l’occasion de la visite du Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, à Lannion. 

Recherche et développement pour un pôle d’excellence

Alcatel-Lucent, qui doit prochainement fusionner avec Nokia, souhaite faire de son site de Lannion « le plus important en Europe pour le groupe » grâce à des travaux de rénovation chiffrés à 30 millions d’euros. Ce projet englobe notamment le développement des équipements relais assurant la qualité du réseau téléphonique à l’intérieur d’un bâtiment.

 

Philippe Keryer, Directeur Stratégie et Innovation d’Alcatel-Lucent, explique : « C’est un choix délibéré de faire de Lannion un site pour aujourd’hui et demain avec un campus d’innovation ouvert sur l’international qui regroupe 800 personnes ». Ces investissements vont permettre au site breton de rejoindre le pôle d’excellence « Bell Labs » du groupe, pour son activité R&D. 

Vigilance gouvernementale

Les pouvoirs publics, représentés par le Ministre de l’Economie, affirment rester vigilants quant au positionnement de la multinationale française, dont la fusion avec Nokia devrait être finalisée au premier semestre 2016. Emmanuel Macron a ainsi déclaré lors de sa visite à Lannion : « Il y a des engagements très précis de pris en termes de maintien de l’emploi et de développement de la recherche, nous les finaliserons juridiquement et les suivrons de très près ».

 

Le Ministre a profité de sa visite sur place pour rencontrer les représentants syndicaux du groupe Alcatel-Lucent et leur a confirmé « les engagements pris et les points sur lesquels le gouvernement sera vigilant » dans le cadre du futur rapprochement avec Nokia.