|  

Acquisition

Asmodee acquiert l’américain Days of Wonder

Publié le 26.08.2014 à 11h16

Mis à jour le 26.08.2014 à 11h16

Par

Asmodee acquiert l’américain Days of Wonder

L’éditeur de jeux français Asmodee vient de racheter la société californienne Days of Wonder pour un montant qui n’a pas été communiqué. Cette acquisition va permettre à l’entreprise française de renforcer sa présence sur le marché américain.

Le leader français des jeux de sociétés, le Groupe Asmodee a acquis la totalité de l’entreprise américaine Days of Wonder basée à Los Altos en Californie. L’entreprise américaine, connue pour le succès international qu’elle a remporté avec le jeu « Les Aventuriers du Rail » en 2004, a acquis une forte réputation dans l’univers du jeu.

Asmodee distribue les jeux de l’américain en Europe

Le groupe Français distribue depuis 2004 les jeux de l’américain en Europe les deux entreprises se connaissent bien. Stéphane Carville, le président d’Asmodee, note que «  Days of Wonder faisait partie de nos priorités en termes d’acquisitions : la société a déjà une forte réputation, avec une ligne éditoriale propre. Son studio conservera son indépendance et ses équipes. »

 

Le dirigeant de Days of Wonder, Eric Hautemont souligne que ce rapprochement va ainsi « apporter son portefeuille de jeux à succès à la famille Asmodee » qui a connu une croissance profitable à deux chiffres ces dernières années.

Asmodee renforce sa percée sur le marché américain

Depuis 2013, le groupe Asmodee, contrôlé par la société d’investissement Eurazeo, veut conforter sa percée dans l’univers du jeu.

 

Créée en 1995, Asmodee s’est imposée en 2013 comme le leader en France de l’édition et la distribution de jeux de société et de cartes à collectionner. Elle a lancé des jeux plus « modernes », Jungle Speed ou Dobble qu’elle a écoulé à plus de 700 000 exemplaires.

 

Avec cette acquisition, Asmodee va être en mesure d’accélérer son développement international, en particulier aux Etats-Unis, où elle réalise déjà la moitié de son activité hors de France. Stéphane Carville ajoute que « ce partenariat va aider l’entreprise à doubler de taille aux Etats-Unis, le plus important marché du monde pour les jeux ».