|  

Résultats

Bilan annuel positif et prévisions de croissance pour le groupe Sodexo

Publié le 14.11.2014 à 14h04

Mis à jour le 14.11.2014 à 14h04

Par

Bilan annuel positif et prévisions de croissance pour le groupe Sodexo

L’entreprise française, fondée en 1966 par Pierre Bellon à Marseille, clôt son exercice décalé avec un bénéfice net en hausse de 11,6% (soit 490 millions d’euros) pour 2013/2014. Les performances du premier employeur privé de France ont été annoncées par son Directeur Général, Michel Landel, lors de la présentation des résultats annuels du groupe. 

La direction de Sodexo a également souligné sa volonté de diversifier les activités du groupe avec la mise en place de contrats multiservices afin de booster sa croissance. 

Une activité dynamique

L’« exercice solide » qui a été présenté par Sodexo est un point d’appui pour les développements futurs du groupe. Grâce aux facilities management, c’est-à-dire les services de gestion des installations (ménage, maintenance, entretien), mais aussi grâce à une division avantages et récompenses très performante (titres restaurants, cartes d’achat de biens culturels), Sodexo vise une croissance interne de 3% de son chiffre d’affaires et une progression de 10% de son résultat opérationnel.

 

A ce sujet, Michel Landel a déclaré : « en moyenne, la croissance des services de facilities management est actuellement 3 fois plus rapide que celle de la restauration et cette activité pèse aujourd’hui 28% de notre chiffre d’affaires ».

Diversification des services du groupe français

Si Sodexo est très connu des consommateurs pour ses activités dans le secteur de la restauration collective (dans les cantines scolaires notamment), l’entreprise française se déploie également dans de nombreux autres domaines. Ainsi, le groupe propose désormais des prestations telles que l’audit énergétique, la maintenance high-tech ou encore la gestion des espaces.

 

Contrairement à son concurrent, la société Elior qui affiche un « ADN de restaurateur », Sodexo souhaite développer son activité dans un cadre multiservices, ce qui pourrait lui permettre de dégager, à l’avenir, des marges supérieures.