|  

Entreprises

Broussaud Textiles mise sur le web

Publié le 04.09.2014 à 9h15

Mis à jour le 04.09.2014 à 9h15

Par

Broussaud Textiles mise sur le web

En 2013, Broussaud Textiles, fabricant et distributeur de chaussettes, a vu son chiffre d’affaires multiplié par deux en un an. Une progression sans précédent s'appliquant sur un investissement dans l’outil de travail et dans un développement axé sur l’international.

La PME Broussaud Textiles, spécialisée dans la fabrication et la distribution de chaussettes depuis 1938, a vu son chiffre d’affaires bondir de 3,5 millions d’euros à 6,5 millions d’euros en 2013. Fabricant de chaussettes, de collants et de bas avec un million de paires annuelles et 700 modèles différents, l’entreprise familiale dirigée par Aymeric Broussaud, évolue dans un secteur textile connu pour être sinistré.

La PME parie sur une diffusion multicanal

Broussaud Textiles fournit la grande distribution et les magasins de marques. La PME vend également ses produits dans son usine et sur son site internet. La vente en ligne représente 50% des ventes en France.

 

Le développement de l’entreprise au départ repose sur un partenariat financier conclu avec Alain Bérest, patron du fonds d’investissement Patrium. Quant à sa stratégie, elle s’accompagne d’une étonnante réactivité qui permet de répondre à toutes les commandes urgentes, notamment sur le Web.

 

La PME exporte l’équivalent d’un quart de sa production (Chine, Turquie, Portugal), bénéficiant ainsi d’une image de qualité et de sérieux associé au « Made in France ».

La longue traîne de la chaussette

La firme limousine s’est fixée pour objectif une progression régulière en restant dans la région et en conservant une taille humaine, elle emploie actuellement 22 salariés et 10 intérimaires. Par ailleurs, elle ne délocalise pas sa production.

 

Aymeric Broussaud explique : « Nous vendons des chaussettes et du service car, avec nos huit cents couleurs disponibles, nos 17 tonnes de stock de coton, nous pouvons faire face à toutes les demandes. »

 

Toutefois, Broussaud Textile compte sur l’investissement, de 150 000 à 1 million d’euros par an. Son objectif est d’accroître les marchés de niche pour créer une longue traîne de produits basée sur la créativité et le savoir-faire de l’entreprise. « Nous sommes des façonniers, et maîtrisons un savoir-faire qui nous permet de travailler pour les grandes griffes comme Bonne Maison, Royalties, Fouquet. Et nous avons, notamment à l’export, de plus en plus de demandes… », rappelle Aymeric Broussaud.