|  

Entreprises

CMA CGM s’allie à deux armateurs pour former « OCEAN THREE »

Publié le 10.09.2014 à 11h42

Mis à jour le 10.09.2014 à 11h42

Par

CMA CGM s’allie à deux armateurs pour former « OCEAN THREE »

L’armateur français CMA CGM vient de signer un partenariat avec China Shipping Containers Lines (CSCL) et United Arab Shipping Company (UASC), créant l’alliance « OCEAN THREE » qui aura pour objectif d’optimiser le remplissage et les rotations des navires.

L’armateur français CMA CGM a finalement choisi de s’allier aux groupes maritimes China Shipping Containers Lines (CSCL) et United Arab Shipping Company (UASC) après l’échec de l’alliance « P3 » qui devait se conclure avec le danois Maersk et le suisse MSC.

Réduction et optimisation des coûts

Dans un communiqué, CMA CGM a annoncé des accords de partage de routes et de navires avec China Shipping Container Lines (CSCL) et United Arab Shipping Company (UASC). Ces accords ont pour objectif de réduire les coûts sur les principales routes commerciales maritimes, un enjeu devenu crucial dans un secteur confronté aux surcapacités.

 

Rodolphe Saadé, le Vice-Président directeur général délégué de CMA CGM, a expliqué dans un entretien accordé aux Echos « que la mise en place opérationnelle de ces accords devrait intervenir d’ici à décembre 2014 ». Il se félicite d’ailleurs que « la CMA CGM ait réagi aussi vite » après l’échec des accords avec Maersk et MSC.

L’alliance « OCEAN THREE »

L’alliance « OCEAN THREE » ne concernera que les axes Asie – Europe du Nord, Asie – Méditerranée et l’axe Transpacifique. L’utilisation de près de 130 bateaux sera intégrée dans ces accords, cette nouvelle gestion des navires pourrait se comparer au « code share » (partage de code) qui se pratique entre compagnies aériennes.

 

Avec cette alliance, CMA CGM, CSCL et UASC seront en mesure de rationaliser les dessertes dans les ports et d’optimiser le remplissage des navires, particulièrement avec leurs porte-conteneurs géants.

 

Rodolphe Saadé affirme que « le nombre d’escales hebdomadaires proposées et les durées de trajet seront ainsi parmi les meilleures du marché » et que la CMA CGM « attend davantage de synergies et d’économies que dans les accords précédents ».