|  

Emploi

Création de 45 000 emplois d’avenir supplémentaires en 2014

Publié le 04.06.2014 à 10h50

Mis à jour le 04.06.2014 à 10h50

Par

Création de 45 000 emplois d’avenir supplémentaires en 2014

Le ministre du Travail, François Rebsamen a annoncé lors du Conseil des ministres du 3 juin, le financement de 45 000 emplois d’avenir supplémentaires en 2014, qui viendront s’ajouter aux 50 000 initialement prévus.

Dans un contexte budgétaire tendu, le gouvernement décide de doubler l’enveloppe des emplois d’avenir pour 2014, qui passent de 50 000 à 95 000.

Le coût de cette rallonge est estimé à 500 millions d’euros, échelonnés sur quatre ans entre 2014 et 2018.

Initialement le financement de ce dispositif avait été inscrit au budget 2014 pour 1,3 milliard d’euros, il sera probablement dépassé, au moment même où le gouvernement cherche à économiser 50 milliards d’euros d’ici 2017.

 

Chaque année, ce sont 800 000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail, tandis qu’il n’y a que 650 000 départs à la retraite enregistrés. Ce qui signifie que 150 000 postes doivent être créés chaque année pour intégrer les nouveaux arrivants.

Priorité à la baisse du chômage

Depuis les années 1980, « les contrats aidés » n’ont jamais permis de résoudre le problème du chômage, cependant tous les gouvernements y ont eu recours.

Alors que le nombre de demandeurs d’emplois ne cesse d’augmenter (+ 37 000 en avril toutes catégories confondues), le gouvernement actuel n’a guère le choix que de réitérer la recette de 2013 : avoir recours aux emplois d’avenir qui avaient permis de faire reculer le chômage en 2013.

 

En attendant que la croissance revienne, le gouvernement a décidé d’élargir son dispositif d’emplois aidés pour limiter les dégâts. Le ministre du Travail a rappelé son objectif : « il faut, qu’à la fin de ce quinquennat, il y ait moins de 3 millions de chômeurs », a-t-il annoncé mi-mai.