|  

Entreprises

Crosscall développe des smartphones étanches et résistants aux chocs

Publié le 27.02.2016 à 11h17

Mis à jour le 27.02.2016 à 11h17

Par

Crosscall développe des smartphones étanches et résistants aux chocs

Crosscall développe des téléphones étanches et résistants adaptés aux activités sportives et professionnelles extérieures. Avec une croissance de plus de 2 197% en 4 ans, un chiffre d’affaires prévisionnel de 20 millions d’euros et plus de 7 000 points de vente, Crosscall a reçu le premier prix du Technology Fast 50 Méditerranée Deloitte en novembre dernier.

Le Technology Fast 50 de la société Deloitte est un palmarès qui récompense les entreprises technologiques innovantes et à forte croissance. Crosscall a aussi tenu un stand au parc d’exposition de l’ISPO 2016 de Münich, une foire commerciale de sport et de mode sportive.

Résistants, étanches, autonomes, équipés de GPS et de caméras

La marque Crosscall a été déposée en 2012 par la société TECH&me. Basée à Aix-en-Provence, elle développe ses propres téléphones et aujourd’hui ses smartphones. Leurs smartphones « sont de véritables ordinateurs qui fonctionnent sous Androïd avec caméra, appareil photo et GPS intégrés et des batteries très puissantes » précise Georges Deniau. Les produits de Crosscall ont un design octogonal et un écran souple en polymère.

 

Les Trekker-S1 et Trekker-X2 par exemple sont sortis en novembre dernier. Ils sont certifiés IP67 (Indice de protection). En d’autres mots, ils sont entièrement protégés des poussières et de l’eau. Ils peuvent ainsi rester immergés jusqu’à 30 minutes sous un mètre d’eau. Dotés de la technologie Wet Touch, ils sont utilisables même lorsque l’écran est mouillé. Une coque renforcée permet d’absorber les chocs et l’écran en verre résiste aux rayures. Les deux smartphones fonctionnent avec Androïd et sont compatibles avec la 4G/Wi-Fi.

 

L’entreprise conçoit la partie hardware et logicielle à Aix-en-Provence et le reste est fabriqué en Chine. Crosscall produit ainsi entre 200 000 et 250 000 téléphones par an et en a prévu le double pour 2016, grâce à un marché en pleine croissance.

Crosscall vise le marché international

L’entreprise se positionne sur le marché de niche des téléphones et smartphones étanches, résistants et autonomes destinés aux professionnels et aux sportifs. « D’abord réservé à un public ciblé, nos produits ont touché une clientèle plus large » explique Georges Deniau, directeur général adjoint de Crosscall. 

 

Shark-V2, Spider-X3G ou encore Trekker-X2, les mobiles Crosscall sont ainsi disponibles en ligne. Ils sont de même présents en grandes surfaces généralistes et spécialisées et distribués par des enseignes professionnelles du BTP. « Ce segment, au départ modeste, des professionnels et des sportifs représentait 5 % du marché  il y a 18 mois. [Il représente] 10 % à l’heure actuelle », a expliqué Georges Deniau en novembre 2015.

 

La marque vise le leadership international. Elle souhaite générer en 2016 40% de son chiffre d’affaires à l’international en partenariat avec le distributeur XTREME, spécialisé en accessoires et équipements de son et d’images  adaptés aux pratiques de sports extrêmes et de loisirs. XTREME distribue actuellement les mobiles Crosscall en France. En 2014, la marque de mobiles s’est implantée en Belgique. L’été dernier, Crosscall a amorcé son développement en Espagne et au Portugal. Aujourd’hui, elle compte s’établir en Allemagne, en Italie, en Autriche et au Royaume-Uni pour vendre ses téléphones résistants.

Les principales détériorations des mobiles courants

Love2recycle, spécialisée dans le rachat et le recyclage de mobiles, a réalisé un palmarès des principales défaillances constatées lors des reprises. La casse de l’écran représente ainsi plus de 30% des détériorations qui nécessitent une intervention avant de remettre le mobile sur le marché. L’oxydation, due à une trop forte exposition à l’humidité, compte entre 16% et 18,7% des détériorations. Viennent ensuite les pannes de boutons et la poussière derrière l’écran.