|  

Emploi

Emploi : mise en place d’une nouvelle prime d’activité

Publié le 04.03.2015 à 10h54

Mis à jour le 04.03.2015 à 10h54

Par

Emploi : mise en place d’une nouvelle prime d’activité

Le gouvernement, par le biais du Premier ministre Manuel Valls, a annoncé ces dernières heures la mise en place d’une nouvelle prime d’activité. Cette prime vise à soutenir les ménages les plus modestes, occupant un emploi mais dont le salaire ne suffit pas à faire face aux dépenses du quotidien. Cette prime d’inscrit dans le Plan quinquennal de lutte contre la pauvreté. 

Les conditions d’accession à cette prime d’emploi seront élargies par rapport au RSA par exemple et pourront ainsi inclure des personnes qui jusque là ne pouvaient y prétendre. La mise en place est attendue  au 1er janvier 2016.

Quatre millions d’actifs bénéficiaires

Cette prime viendra vraisemblablement en remplacement de la prime pour l’emploi (PPE) et du revenu de solidarité active (RSA) activité. La prime d’activité, telle que présentée par le gouvernement, pourrait bénéficier à près de 4 millions d’actifs. Plusieurs conditions sont tout de même posées pour en bénéficier, notamment la plus importante qui est un revenu mensuel net en-dessous des 1400 euros.

 

Une condition vient élargir le potentiel d’actifs pouvant bénéficier de cette nouvelle prime. En effet, tout actif dès 18 ans pourra y prétendre. Le montant de cette allocation n’est pas encore connu, les décideurs parlant d’un montant variant entre 200 et 250 euros. Ce montant sera fixé pour trois mois et sera versé mensuellement aux travailleurs dits pauvres.

 

Loin d’être de l’assistanat, notion fustigée par le gouvernement, la prime d’activité se veut un rempart contre la vie chère pour les ménages modestes et actifs. Elle constitue ainsi un soutien aux personnes travaillant mais ne touchant pas un salaire leur permettant de vivre convenablement.