|  

Entreprises

Europcar, bientôt en Bourse, vise 2 milliards d’euros de valorisation

Publié le 16.06.2015 à 0h52

Mis à jour le 16.06.2015 à 0h52

Par

Europcar, bientôt en Bourse, vise 2 milliards d’euros de valorisation

L’entreprise de location de véhicules Europcar sera introduite en Bourse le 30 juin prochain. Pour cette entrée, le groupe français créé en 1949 à Paris, désormais leader européen dans son secteur d’activité, vise les 2 milliards d’euros de valorisation. Le groupe a prévu de verser, dès 2017, 30% du résultat net annuel (de l’exercice précédent) en dividendes. 

Si Europcar a déjà indiqué que le prix de l’action sera compris dans une fourchette comprise entre 11,50 euros et 15 euros, le montant exact sera fixé le 25 juin. 

Une valorisation globale définie par le pricing

A l’approche imminente de son introduction en Bourse le 30 juin prochain, le groupe français Europcar a communiqué plus en détail sur les termes financiers de cette entrée. Le loueur de véhicules, n°1 du secteur en Europe, a fixé le prix indicatif de l’action qui se situera entre 11,50 et 15 euros. La taille de départ de l’offre devrait tourner aux environs de 855 millions d’euros. 475 millions d’euros correspondent à des actions nouvelles et 379,5 millions d’euros sont à relier aux 33 millions d’actions déjà existantes (notamment cédées par Eurazeo).

 

Selon Caroline Parot, Directrice Financière d’Europcar, la valorisation totale « serait comprise entre 1,7 milliard d’euros et deux milliards d’euros en fonction du pricing de l’opération ». 

Un chemin de croissance

Par communiqué de presse, Europcar signalait déjà, dès le mois de mai, sa volonté de poursuivre une « croissance profitable pour les exercices 2015, 2016 et 2017 et le versement d’un dividende à compter de 2017 ». Ce versement devrait représenter au minimum 30% du résultat net annuel de l’exercice précédent, explique Philippe Germond, Président du Directoire et Directeur Général d’Europcar.

 

Le groupe français de location de véhicules a annoncé une hausse de 10,6% de son chiffre d’affaires (à 414 millions d’euros), et une progression de 24,8% pour son résultat opérationnel courant ajusté (à 15 millions d’euros) pour le premier trimestre 2015.