|  

Entreprises

Figeac Aéro signe un contrat de 44 millions d’euros avec Spirit AeroSystems

Publié le 09.07.2014 à 16h19

Mis à jour le 09.07.2014 à 16h19

Par

Figeac Aéro signe un contrat de 44 millions d’euros avec Spirit AeroSystems

Figeac Aéro, le partenaire de référence des grands industriels de l’aéronautique vient d’annoncer la signature d’un contrat de 44 millions d’euros (60 millions de dollars) conclu avec l’américain Spirit AeroSystems pour la fabrication de deux éléments de planchers destinés au programme A350.

Le groupe Figeac Aéro, créé par Jean-Claude Maillard en 1989, a été sélectionné par l’américain Spirit AeroSystems afin de produire deux types de planchers destinés à l'A350, le nouvel appareil long courrier d’Airbus. Spécialisée dans la production de pièces de structures en alliages légers et en métaux durs dans la construction aéronautique, le sous-traitant va produire et assembler ces éléments dans son usine de Saint-Nazaire implantée dans l’ouest de la France.

Une commande de taille

Le contrat porte sur la production de deux modules métalliques de grande dimension (8 x 6 mètres et 6 x 4,5 mètres) destinés au tronçon central du fuselage qui sera par la suite réalisé par l’américain Spirit AeroSystems, ancienne filiale de Boeing.

 

Jean-Claude Maillard, PDG fondateur de Figeac Aéro, s’est félicité, « nous faisons déjà des planchers pour les A320 et A330 mais celui-là a une taille record pour nous ».

Incroyable développement

Figeac Aéro poursuit son incroyable développement. Le groupe a décuplé son chiffre d’affaires depuis les années 2000 et affiche désormais d’exceptionnelles perspectives de croissance que vient consolider ce « Long term Agreement », valorisé à 60 millions de dollars.

 

Le sous tratitant a procédé à une augmentation de capital de 15 millions d’euros en décembre 2013 et par la suite, il a obtenu près de 20 millions d’euros de l’Etat et de la région Midi-Pyrénées, sous forme d’avance remboursable.

 

Par ailleurs, Figeac Aéro s’est rapproché de ses clients américains, il a acheté en mai dernier au Belge Sonaca une usine de pièces et de sous-ensembles à Wichita aux Etats-Unis à côté des installations de Spirit AeroSystems. Cette usine a pour but de couvrir les programmes de Gulfstream et Boeing sur le marché américain.