|  

Entreprises

GDF Suez change de nom et devient Engie

Publié le 27.04.2015 à 11h16

Mis à jour le 27.04.2015 à 11h16

Par

GDF Suez change de nom et devient Engie

Le leader français du gaz a annoncé par surprise sa décision de changer de nom. Désormais, le groupe en pleine mutation s’appellera Engie. Cette modification de la raison sociale de l’entreprise (qui sera soumise dans un an à l’assemblée des actionnaires) va être l’objet d’une importante opération de communication, chiffrée à plusieurs dizaines de millions d’euros.

Ce changement de nom illustre la mutation actuelle du groupe, rendue nécessaire par la crise du gaz en Europe. 

Communication sur une nouvelle marque

Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, et Isabelle Kocher, d‘ores et déjà désignée pour prendre sa succession, ont choisi d’accompagner le changement de stratégie et d’organisation interne du groupe par un nouveau nom : Engie. En collaboration avec l’agence Publicis, la direction s’est orientée vers un nom court, ayant pour avantage d’être prononçable dans toutes les langues et faisant référence à l’idée d’énergie. Cette nouvelle appellation pourrait, à terme, être également utilisée pour d’autres marques de l’entreprise telles que Cofely ou Electrabel. Le patron du géant de l’énergie précise : « Rien n’est décidé, mais nous souhaitons aller loin, et qu’Engie devienne notre porte-drapeau dans le plus grand nombre possible de pays et d’activités ».

 

Le nouveau logo bleu clair Engie va donc désormais s’afficher sur les trois tours de la Défense et sur les milliers de véhicules du groupe. Une campagne publicitaire de grande envergure sur différents supports médias est prévue en France et en Europe. 

Pourquoi un groupe change-t-il de nom ? 

GDF Suez n’est pas la première grande entreprise à se chercher une nouvelle appellation. Certains motifs poussent en effet les professionnels à changer de nom. Comme pour la transformation de la Générale des Eaux en Vivendi, il s’agit parfois de rompre avec un passé compliqué (notamment d’un point de vue judiciaire). Une fusion peut également être à l’origine d’une modification de raison sociale. En 2005, le mariage entre Sagem et Snecma a ainsi donné naissance à Safran.

 

Concernant GDF Suez, Gérard Mestrallet explique : « Nous ne renions rien de notre passé ». Mais ce changement de nom reste un moyen pour rebondir après une période difficile, le fournisseur d’énergie ayant perdu quasiment 10 milliards d’euros en 2013.