|  

Acquisition

Gemalto acquiert l’américain SafeNet

Publié le 08.08.2014 à 11h24

Mis à jour le 08.08.2014 à 11h24

Par

Gemalto acquiert l’américain SafeNet

Gemalto, le spécialiste français de la sécurité numérique, vient d’acquérir l’américain SafeNet, leader mondial de la protection de données et de monétisation des logiciels, pour un montant de 890 millions de dollars (670 millions d’euros).

Gemalto précise dans un communiqué qu’aux vues de « la rentabilité, de la croissance et des synergies attendues des activités acquises », il prévoit de dépasser d'environ 10% son objectif de 600 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2017.

SafeNet assure plus de 80% des virements interbancaires au monde

Entreprise américaine basée dans le Maryland (nord-est des Etats-Unis), SafeNet Inc a été fondée en 1983 par deux ingénieurs de la NSA, et est aujourd’hui détenue par le fond Vector Capital. Le cœur de métier de SafeNet est de protéger, gérer et contrôler l'accès à des données sensibles. L’entreprise américaine prend en charge plus de 80% des virements interbancaires dans le monde.

 

Présente dans plus de 27 pays, SafeNet est l'une des plus importantes sociétés de sécurité de l'information numérique au monde. La société emploie plus de 1 500 personnes, dont 550 ingénieurs. Elle a plus de 25 000 clients, entreprises et agences gouvernementales parmi lesquelles on compte Banamex, Bank of America, Cisco, Dell, Hewlett-Packard, Kaiser Permanente, Netflix ou Starbucks.

 

En 2013, SafeNet a dégagé un chiffre d'affaires de 337 millions de dollars pour un résultat opérationnel de 35 millions de dollars. Pour l’année en cours, elle anticipe un chiffre d'affaires de 370 millions de dollars avec un résultat opérationnel de 51 millions de dollars.

Intégration aux segments Paiement-Identité de Gemalto

Les activités de SafeNet seront intégrées aux segments Paiement-Identité et Plateformes logicielles de Gemalto.

 

Le spécialiste français de la sécurité des données fait savoir que « cette acquisition est la référence en matière de sécurité des données, des logiciels et des transactions en ligne, en associant les technologies de protection des données au cœur du réseau à ses offres d'authentification en périphérie des réseaux ».

 

Gemalto finance ce rachat avec une trésorerie personnelle (440 millions d’euros) et empruntera 450 millions d’euros. La transaction sera finalisée au quatrième trimestre 2014.