|  

Economie

Google lance un fonds pour la presse avec huit éditeurs européens

Publié le 28.04.2015 à 11h18

Mis à jour le 28.04.2015 à 11h18

Par

Google lance un fonds pour la presse avec huit éditeurs européens

La presse est un domaine dans lequel Google souhaite être un élément majeur. C’est ainsi que le géant américain a annoncé la création d’un fonds pour la presse, doté de 150 millions d’euros sur trois ans. Ce fonds, lancé en partenariat avec huit éditeurs de presse européens, a pour objectif de « soutenir le journalisme de qualité » par la « technologie et l’innovation ». 

Cet épisode de coopération intervient après de multiples bras de fer entre le moteur de recherche et des éditeurs de presse papier, notamment allemands, qui souhaitaient une redevance sur leurs droits de propriété intellectuelle lorsque Google utilisaient des extraits de leurs écrits pour son service Google Actualités. 

Remplacement du fonds français

Si ces passes d’armes semblent n’être que de lointains souvenirs, Google a néanmoins réussi son pari de s’imposer dans toutes les strates de l’édition de presse, particulièrement au niveau européen. Ce sont ainsi pas moins d’une petite dizaine d’éditeurs européens qui se sont alliés au géant américain pour créer ce fonds, nommé « Digital News Initiative » (DNI). Parmi eux, des journaux prestigieux et à forte audience tels que Les Echos en France, The Guardian en Grande-Bretagne ou encore El Pais en Espagne. Par ailleurs, Paris, Londres et Hambourg sont les trois villes choisies par Google pour accueillir des développeurs « pour travailler avec les salles de rédaction ».

 

Le DNI a vocation à remplacer le Fonds pour l’Innovation Numérique de la Presse (FINP) mis en place en France il y a près de deux ans. Initiative inédite et unique au monde, le FINP disparaîtra donc dès 2016.