|  

Résultats

Groupe Flo subit une perte nette de 3,6 millions d’euros sur 9 mois

Publié le 05.11.2014 à 15h21

Mis à jour le 05.11.2014 à 15h21

Par

Groupe Flo subit une perte nette de 3,6 millions d’euros sur 9 mois

Les 300 établissements (brasseries et restaurants) qui composent le groupe français Flo affichent des résultats en chute libre. Le nouveau Directeur Général, Vincent Lemaître, en poste depuis 2 mois, doit faire face à une perte nette de 3,6 millions d’euros entre janvier et septembre 2014 et à des perspectives pessimistes pour le dernier trimestre.

Dans un contexte particulièrement difficile pour le secteur de la restauration, Groupe Flo cherche des solutions pour endiguer ses pertes et retrouver le chemin d’une activité dynamique.

Des chiffres dans le rouge

Le groupe, qui comprend des chaînes de restauration telles que Tablapizza, Bistro Romain, Maître Kanter, les Brasseries Flo ou encore Hippopotamus, affiche une chute de 80,4% de son résultat opérationnel et un chiffre d’affaires consolidé en recul de 9,9% (à 228,3 millions d’euros).

 

La dette nette bancaire du groupe vient également assombrir la situation en passant, en un an, de 78,2 millions d’euros à 85,5 millions d’euros.

 

Les résultats de Groupe Flo s’expliquent en grande partie par une fréquentation des restaurants en nette diminution mêlée aux répercussions négatives de la hausse de 3 points de la TVA en janvier dernier. 

Réduction des coûts

Ces mauvais résultats ne semblent pas avoir altéré la détermination du groupe qui s’exprime ainsi par communiqué de presse : « le nouveau directeur général et les équipes de Groupe Flo sont plus que jamais mobilisés sur les actions de dynamisation du commerce et d’optimisation des modèles qui devraient porter pleinement leurs fruits à partir de 2015 ».

 

Pour compenser la baisse des ventes, l’entreprise de restauration a d’ailleurs déjà amorcé des opérations de réduction de coûts en effectuant des coupes dans sa masse salariale. Sur les 9 premiers mois de l’année, les frais opérationnels ont ainsi été  réduits de 2,6 millions d’euros.