|  

Emploi

Hermès, en forte croissance, renforce son réseau d’ateliers artisanaux

Publié le 21.07.2015 à 10h50

Mis à jour le 21.07.2015 à 10h50

Par

Hermès, en forte croissance, renforce son réseau d’ateliers artisanaux

Les ventes des produits de maroquinerie du prestigieux sellier Hermès ont marqué une forte hausse en 2014, à +14,6%. Pour accompagner cette croissance, le groupe mise sur l’enrichissement de son réseau d’ateliers artisanaux. Hermès a ainsi annoncé, hier, l’extension de deux de ses sites de production afin de répondre à l’augmentation des ventes.

Des projets de création de nouveaux ateliers, en France, ont également été dévoilés par le sellier. Ces ouvertures seront synonymes de créations de postes.

Une production artisanale en réponse à une demande mondiale

Le pôle maroquinerie-sellerie d’Hermès représente 45% du chiffre d’affaires du groupe. En 2014, les ventes de cette activité ont affiché une hausse de 14,6%, grâce à une augmentation des capacités de production. Afin de répondre à une forte demande au niveau mondial pour les produits de maroquinerie Hermès, la marque mise sur le renforcement de son réseau d’ateliers artisanaux. L’objectif est d’accroître progressivement les volumes de productions sur plusieurs métiers d’artisanat.

 

Hier, Hermès a ainsi annoncé l’extension de deux de ses sites de production. L’Atelier du Cuir du Vaudreuil, renommé « La Maroquinerie de Normandie », va quitter les locaux de Hermès Parfums fin 2016 et emploiera 250 personnes dans son nouveau siège social (150 de ces emplois seront des créations de postes). D’autre part, la Ganterie de Saint-Junien, en Haute-Vienne, va déménager en 2017. L’atelier de fabrication de cuir va ajouter une activité de petite maroquinerie à ses compétences et créer 70 postes. 

De nouveaux ateliers synonymes de créations de postes

Hermès a également annoncé des projets de nouveaux ateliers : la création de maroquineries aux Abrets en Isère et à Montbron en Charente. L’ouverture de deux autres ateliers ont aussi été programmées à Sélancourt dans le Doubs et à Héricourt en Haute-Saône. Chacun de ces sites devrait employer environ 250 personnes.

 

Guillaume de Seynes, Directeur Général du Pôle Amont et Participations, déclare à ce sujet : « Comme nous anticipons chaque ouverture en installant un atelier provisoire, ce qui nous permet d’étaler nos embauches pour gérer au mieux la formation de nos personnels, nous visons environ 200 embauches pour cette année 2015 en maroquinerie. Cela correspond à notre vitesse de croissance maximum, compte tenu du rythme de formation long, autour de 15-18 mois ». Les effectifs seront ainsi portés à un total de 2 500 artisans selliers maroquiniers sur les 15 sites de production Hermès en France. Le groupe compte 12 000 employés au niveau mondial, dont 7 200 dans l’Hexagone.