|  

Acquisition

L'Oréal rachète le brésilien Niely Cosmeticos

Publié le 09.09.2014 à 10h01

Mis à jour le 09.09.2014 à 10h01

Par

L'Oréal rachète le brésilien Niely Cosmeticos

L’Oréal a annoncé en début de semaine le rachat de Niely Cosmeticos, la plus grande entreprise indépendante de produits capillaires du Brésil, pour un montant estimé à 500 millions d'euros.

L’Oréal, le numéro un mondial des cosmétiques vient de racheter le groupe brésilien Niely Cosmeticos (140 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013), spécialisé dans les produits de colorations pour les cheveux. Cette opération au Brésil a pour but de renforcer la présence de l’Oréal auprès des classes moyennes, qui représentent l’un des plus grands marchés au monde du soin du cheveu.

L’Oréal occupe la quatrième place position sur le marché brésilien

Sur le marché brésilien, l’Oréal arrive en quatrième position, avec une part de marché d’environ 8% derrière les marques locales Natura, O Boticario et le groupe anglo-néerlandais Unilever.

 

Frédéric Rozé, directeur général de la région Amériques du numéro un mondial des cosmétiques, explique que « l’acquisition de Niely Cosmeticos est une opération stratégique pour L’Oréal en Amérique latine et au Brésil, l’un des marchés de soin et de coloration du cheveu les plus importants, et en forte croissance ». Dans son dernier rapport d’activité, l’Oréal enregistre par ailleurs une croissance de son chiffre d’affaires de 13,3% au Brésil.

Le marché du soin capillaire en pleine évolution

Evalué à près de 60 milliards de réales (19 milliards d’euros), le marché cosmétique brésilien est dominé par la grande distribution (42%), les circuits de vente directe (35%) et les produits de luxe (23%) vendus dans les salons de beautés et centres commerciaux.

 

Le succès de Niely Cosmesticos repose sur ses deux marques stars, Cor & Ton pour la coloration et Niely Gold pour les shampooings et soins capillaires. Daniel Fonseca de Jesus, le fondateur du groupe, se réjouit de cette opération et précise qu’elle va « permettre aux consommatrices des deux marques de bénéficier de toute l’expérience du groupe L’Oréal en matière de marketing et de recherche & innovation ».

 

Le pouvoir d’achat de la classe moyenne au Brésil s’est nettement amélioré ces dernières années, les brésiliennes consacrent un budget moyen d’environ 80 euros par an (en Russie : 42 euros/an, en Chine : 9 euros par/an) ce qui devrait donner au groupe français d’excellentes perspectives d’avenir au Brésil.