|  

Entreprises

La Coupe Davis, une communication de prestige pour la PME Lamour

Publié le 21.11.2014 à 15h17

Mis à jour le 21.11.2014 à 15h17

Par

La Coupe Davis, une communication de prestige pour la PME Lamour

La briqueterie implantée à Waziers (près de Douai), dont la production s’élève à 15 000 tonnes de briques par an, livre déjà depuis 3 ans la mythique terre battue de Roland Garros. Fondée en 1929 par Pierre Lamour, la PME nordiste bénéficie d’un coup de projecteur d’ampleur internationale grâce à la finale de la Coupe Davis qui démarre aujourd’hui. 

Le court éphémère au stade Pierre Mauroy de Lille a nécessité la livraison de plusieurs centaines de tonnes de la célèbre terre rouge qui s’obtient à partir de briques cassées ou éliminées après cuisson.  

Un fournisseur officiel

Evénement sportif au rayonnement mondial, la Coupe Davis est un rendez-vous majeur de la planète tennis. Avec sa position de fournisseur officiel, la briqueterie Lamour réalise une opération de communication haut de gamme qui illustre le rebond dynamique de la petite PME. En effet, l’entreprise avait failli fermer avant d’être reprise en 2009 par Frédéric Vandeneeckhoutte et Arbuatti Constructions.

 

La région Nord Pas de Calais ne compte que 3 fours pouvant produire ce type de matériau. L’activité de la briqueterie n’est pas exclusivement consacrée à la terre battue puisqu’une quinzaine de nouveaux produits a été créée ces dernières années (différentes tailles et couleurs de briques). 

Une image de marque d’exception

Les 150 tonnes annuelles de terre battue produites par la briqueterie Lamour ne représentent qu’un petit pourcentage de ses fabrications mais cette collaboration est stratégique en termes de communication. Le dirigeant de l’entreprise indique ainsi : « Nous associer aux noms de Roland Garros ou de la Coupe Davis est très prestigieux ».

 

La société Lamour, qui compte 20 salariés et une quinzaine de saisonniers, s’appuie également sur le développement de nouveaux marchés à l’export. La part de ce secteur dans son chiffre d’affaires est ainsi passée de 5 à 30% en cinq ans. Depuis la reprise de la société en 2009, le volume total d’affaires a progressé d’1,1 million à 1,5 million d’euros.