|  

Economie

La course automobile des 24 Heures du Mans, un événement florissant

Publié le 12.06.2015 à 14h36

Mis à jour le 12.06.2015 à 14h36

Par

La course automobile des 24 Heures du Mans, un événement florissant

Les mythiques 24 heures du Mans, qui se dérouleront ce week-end sur le circuit Bugatti, affichent des retombées économiques chiffrées à 91 millions d’euros. Cette compétition de sport automobile, célèbre dans le monde entier, a attiré 263 000 spectateurs l’année dernière et compte bien dépasser ce niveau de fréquentation pour son édition 2015.  

Les répercussions économiques de cet événement majeur du sport automobile ne se cantonnent pas au week-end de la compétition et se répartissent tout au long de l’année. 

Retombées directes et indirectes

Selon l’étude de l’économiste Arnaud Chéron, les recettes générées par l’édition 2014 des 24 heures du Mans se sont élevées à 52,3 millions d’euros (contre 38 millions d’euros en 2009). L’année dernière, ce sont ainsi 645 700 visiteurs qui sont venus découvrir les différentes épreuves que compte cette compétition automobile. Ces retombées économiques directes comprennent la billetterie, les droits de licence, le marketing, les droits télé ainsi que les différentes prestations proposées par la filiale ACO Solutions Entreprises.

 

Mais cet événement engendre aussi des retombées indirectes, notamment dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration. Le montant de ces activités a été chiffré à 29,9 millions d’euros pour l’édition 2014. Les entreprises locales de sport mécanique bénéficient également du succès des 24 Heures du Mans avec des répercussions financières ayant atteint 9,9 millions d’euros l’année dernière. 

Une activité croissante

Au total, selon Arnaud Chéron, l’exploitation de l’événement automobile qui emploie directement 160 salariés, a généré 91,7 millions d’euros pour sa précédente édition. Si l’on étend l’impact du circuit sur l’ensemble du département de la Sarthe, ce chiffre passe même à 114 millions d’euros.

 

Les 24 Heures du Mans ont permis de créer, de manière indirecte, 2 456 emplois. Le chiffre d’affaires réalisé par l’événement est croissant, notamment grâce aux investissements continus réalisés pour optimiser sa fréquentation. Ainsi, l’ACO a dépensé prés de 6 millions d’euros pour la mise en place d’une piste de karting dans un édifice de 3 000 mètres carrés, inaugurée aujourd’hui. L’édition 2015 des 24 Heures du Mans qui se déroule les 13 et 14 juin devrait, en toute logique, encore améliorer les résultats des précédentes années.