|  

Emploi

La prime à l’embauche a dopé les recrutements au 1er semestre 2016

Publié le 09.05.2016 à 20h07

Mis à jour le 09.05.2016 à 20h07

Par

La prime à l’embauche a dopé les recrutements au 1er semestre 2016

Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois hors intérim a nettement augmenté au premier trimestre 2016. L’amélioration coïncide avec la mise en œuvre du dispositif embauche PME.

Plus de 200 000 dossiers pour la prime à l’embauche ont été déposés entre janvier et mars 2016, d’après les services du ministère du Travail.

Offre emploi cadres : une croissance tous secteurs confondus

En mars, l’indice mensuel de diffusion des offres cadres sur internet, diffusé par l’association pour l’emploi des cadres (Apec), a augmenté de 53 points par rapport au même mois de l’année précédente. L’indice s’établit ainsi à 364 points.

L’indicateur mensuel Apec des offres d’emploi cadres dévoile que d’avril 2015 à mars 2016, le nombre d’offres confiées à l’Apec a crû de 12% pour s’établir à 805 820 offres. La croissance se fait pour tous secteurs confondus. Entre autres, les offres emploi cadres ont augmenté de 21% pour les ressources humaines et de 8% pour le secteur commercial.

+ 4,8% pour le nombre de déclarations d’embauche au premier trimestre 2016

L’agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) a révélé que le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois hors intérim a augmenté de 4,8% au premier trimestre 2016. Sur un an, le même genre d’embauches a progressé de 8,1%. Selon l’Acoss, cette progression est due à l’augmentation des embauches CDD de plus d’un mois (+5,6%) et CDI (+3,8%).

Les entreprises de moins de 20 salariés ont une élévation des déclarations d’embauche de plus d’un mois de +8,2%. Plus précisément, les embauches en CDI progressent de 7,1%, celles en CDD de 9,2% et celles en CDD de plus de six mois de 27,3%.

Les déclarations d’embauche des entreprises de 20 salariés ou plus s’accroissent de 2,3%, avec +3,2% pour les CDD de plus d’un mois et de +0,9% pour les CDI.

Des améliorations qui correspondent à l’établissement de la prime à l’embauche 

« Ces évolutions très différenciées coïncident avec la mise en œuvre, à partir du 18 janvier 2016, du dispositif embauche PME ciblé sur les entreprises de moins de 250 salariés (ndlr : en 2015) pour l'embauche en CDI ou en CDD d'au moins six mois de salariés rémunérés jusqu'à 1,3 fois le smic », discerne l'Acoss. La prime aide aussi à transformer les CDD en CDI et à proposer des contrats professionnalisation de six mois ou plus.

La prime de 4 000 euros est accordée à ces entreprises sur deux ans et payée trimestriellement pour acompte de 500 euros.

La prime à l’embauche est cumulable avec les autres dispositifs tels que le pacte de responsabilité et de solidarité ou le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi.

La mesure se poursuivra jusqu’au 31 décembre 2016.