|  

Cession

Labeyrie cède 50 % de son capital à PAI

Publié le 16.06.2014 à 9h46

Mis à jour le 16.06.2014 à 9h46

Par

Labeyrie cède 50 % de son capital à PAI

Lur Berri, la coopérative agroalimentaire basque, vient d’annoncer l’entrée du fonds d’investissement PAI Partners au capital de son groupe Labeyrie Fine Foods. La transaction serait estimée à 500 millions d’euros.

La coopérative Lur Berri, qui détient le groupe Labeyrie Fine Foods depuis 2012, va céder la moitié de son capital au fonds d’investissement PAI Partners (anciennement Paribas Affaires Industrielles). Les deux entités devraient à terme codiriger le groupe ensemble.

 

Au départ, seul le fonds d’investissement, LBO France Gestion qui détient 33 % du capital de Labeyrie Fine Foods, devait vendre sa participation. Mais Lur Berri a vu dans l’expérience de PAI Partners, qui a développé dans le passé la coopérative laitière Sodiaal et a relancé la marque Yoplait avec succès, le partenaire idéal pour renforcer ses marques.

Diversification de son portefeuille de marques

Implanté en France et au Royaume-Uni, le groupe Labeyrie Fine Foods possède les marques Labeyrie, Blini, Delpierre, Labeyrie Traiteur Surgelés, le Traiteur Grec, Farm of Scotland, Adrimex et Lyons Seafoods.

Il détient 15 usines qui emploient près de 4000 personnes.

En 2013, la société a réalisé 757 millions de chiffre d’affaires avec un résultat en hausse de 5 % par an. Labeyrie a alimenté sa croissance ces dernières années en diversifiant son portefeuille de marques. En procédant à de nombreuses opérations de rachat, le groupe a mis la main sur des marques à forte notoriété.

Labeyrie vise le haut de gamme

Les produits commercialisés par Labeyrie sont pour la plupart des produits haut de gamme : fois gras, saumon fumé, caviar, spécialités apéritives (tarama, pâtisseries surgelées).

L’enjeu du fonds d’investissement PAI est donc d’investir dans le caractère différenciant des produits haut de gamme de Labeyrie « pour le distinguer de ses concurrents ».

 

Cette codirection marque un virage stratégique pour la coopérative Lur Berri qui devrait se traduire à terme par l’entrée en bourse du groupe et la sortie du capital du fonds d’investissement.