|  

Cession

Lagardère restructure Matra Manufacturing Services

Publié le 01.09.2014 à 10h08

Mis à jour le 01.09.2014 à 10h08

Par

Lagardère restructure Matra Manufacturing Services

Le groupe Lagardère vient d’annoncer la suppression de 14 postes sur 90 dans sa filiale de vélos et scooters électriques, Matra Manufacturing Services, une des dernières activités industrielles du groupe de média restée déficitaire. 

La suppression des postes chez Matra Manufacturing Services (MMS) concernera l’usine des deux-roues électriques à Romorantin dans le Loir-et-Cher et le siège d’Elancourt dans les Yvelines. Le fabricant de vélos et scooters électriques est la dernière entité industrielle du groupe Lagardère qui a représenté 18,3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013.

13 millions de pertes sur l’exercice de 2013

En vue d’une cession, Matra cherche à restructurer ses actifs. Sur l’exercice 2013, la filiale du groupe Lagardère présente des pertes de l’ordre de13 millions. Le groupe Lagardère, qui l’an passé s'est défait de sa participation dans Airbus (ex-EADS) pour se recentrer sur son cœur de métier que sont les médias, prépare la restructuration de Matra pour mettre la société en vente.

 

La croissance de l'activité deux roues n’a pas pu compenser la chute du pôle automobile, contrairement à ce que Lagardère espérait. Toutefois, Matra continue de fournir des pièces détachées pour le Renault Espace, tout en restant le leader français du vélo électrique avec 8000 unités produites en 2013.

 

Selon certaines sources, dès la semaine prochaine, Matra consultera son personnel pour organiser un comité d’entreprise qui devrait avoir lieu dans un mois. La direction de l’entreprise a par ailleurs précisé qu’elle mise sur des départs volontaires.

Plusieurs repreneurs seraient intéressés 

Un porte-parole de la direction de MMS a fait savoir : « nous choisirons un investisseur qui sera à même de pérenniser l'activité industrielle ». Il a également rappelé le chiffre d’affaires de l’entreprise qui s’est élevé à 18,3 millions d'euros en 2013.

 

Le Groupe Lagardère a indiqué qu’il aurait des contacts avancés avec au moins deux repreneurs. Des fonds d’investissements ont commencé à étudier le dossier mais l’on réserve les annonces au comité d’entreprise.

Un projet de cession compliqué
 

Le projet de cession s’annonce compliqué pour deux raisons, nous explique-t-on. D’une part, un contentieux datant de 2002/2003 oppose toujours Matra à d’anciens salariés et  dans l’attente de la résolution de ce conflit, qui devrait intervenir avant fin 2014, le groupe Lagardère a provisionné 5 millions d’euros.

 

D’autre part, Matra, qui tout au long de son histoire a été à la pointe de l’innovation, a fondé la société AllCell Europe, après l’acquisition en 2012 d’une nouvelle batterie développée par l’américain AllCell et compte vendre cette nouvelle technologie.