|  

Entreprises

LCI intéresserait le trio Bergé, Niel et Pigasse

Publié le 25.07.2014 à 13h55

Mis à jour le 25.07.2014 à 13h55

Par

LCI intéresserait le trio Bergé, Niel et Pigasse

A quelques jours de la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), qui doit statuer en début de semaine prochaine sur le passage à la TNT gratuite de la chaîne LCI, le trio BNP composé de Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, serait prêt à faire une proposition de rachat sur la chaîne d’information du groupe TF1.

Le trio Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, actionnaires du groupe Le Monde, serait prêt à reprendre LCI, si le CSA décide de la laisser payante.

 

Louis Dreyfus, président du directoire du groupe Le Monde, explique que « les actionnaires majoritaires du Monde mènent cette réflexion depuis quelques semaines dans l'hypothèse où le CSA déciderait de laisser LCI en payant. Puisque les actionnaires de TF1 ont déclaré publiquement leur intention de fermer LCI, les actionnaires du Monde pourraient le cas échéant, formaliser une offre de reprise dans un délai court».

Bâtir un groupe de médias indépendant

L’objectif du trio est de bâtir un groupe de médias indépendant. Ils viennent d’acquérir le Nouvel Observateur et Rue89 et n’entendent pas s’arrêter au secteur de la presse papier ou numérique.

 

Les trois patrons étudient toutes les pistes que recèle le secteur des médias, c’est de cette façon qu’on a pu voir leurs noms apparaître dans les dossiers de Dailymotion, qu’Orange voulait céder, et de Libération, secouru par Patrick Drahi.

TF1 dénonce une tentative de troubler le CSA

TF1 dénonce « une tentative inacceptable dont le seul but est de troubler la sérénité du CSA au moment de sa prise de décision », soulignant que la proposition du trio arrive quelques jours après une autre offre, celle formulée par BFM TV et i>Télé.  

Nonce Paolini, le patron de la Une, a jugé qu’il s’agissait de « manipulations détestables », en vue d’influencer la décision du CSA. Il souligne également la connexion qui existe entre Alain Weil, patron du groupe NextRadio TV (BFM TV, RMC) siégeant au conseil d’administration du groupe Iliad fondé par Xavier Niel, et ce dernier.

 

Les deux chaînes, totalement opposées au passage à la gratuité de leur concurrente, ont déclaré qu’elles seraient prêtes à voler au secours des salariés de LCI si elle restait payante.

TF1 n’est pas vendeur

TF1 fait savoir que LCI n’était pas à vendre et reste au demeurant convaincu qu’il a de bonnes chances de faire basculer sa chaîne d’information vers la TNT gratuite.

 

Nonce Paolini a expliqué lors de son audience devant le CSA que sans ce changement de statut, LCI serait économiquement condamné en raison de la réduction de ses ressources.