|  

Juridique

Le 1er avril marquera la fin du prêt à la création d’entreprise

Publié le 31.03.2015 à 14h18

Mis à jour le 31.03.2015 à 14h18

Par

Le 1er avril marquera la fin du prêt à la création d’entreprise

Demain mercredi 1er avril s’arrêtera définitivement le dispositif PCE (prêt à la création d’entreprise) proposé par BPIFrance depuis 2010. Ce prêt, sans caution ni garantie, avait pour objectif d’aider les entrepreneurs qui se lançaient dans l’entrepreneuriat en leur permettant de couvrir leurs frais de lancement ou leurs éventuelles pertes dues à un démarrage moins important que prévu.

Dès ce soir, il ne sera plus possible pour les entrepreneurs ou futurs entrepreneurs de déposer une demande pour ce prêt. D’un montant allant de 2 000 à 7 000 euros, il faisait office de véritable béquille pour qui souhaitait monter sa petite société ou encore en reprendre une. 

Quel dispositif de remplacement ?

BPIFrance avait fixé plusieurs conditions non cumulatives d’octroi de ce prêt : les entreprises individuelles comme les sociétés devaient déjà avoir un numéro SIREN, ne pas relever du secteur agricole ou de la promotion immobilière, ne pas avoir déjà obtenu un emprunt bancaire de plus de deux ans ou encore ne pas avoir de besoins excédant 45 000 euros hors taxe. Toutes ces conditions étaient adossées à d’autres, relatives au chef d’entreprise.

 

Maintenant que l’annonce de sa disparition a été faite, la question du remplacement de ce prêt à la création d’entreprise se pose. BPIFrance va ainsi mettre l’accent sur une autre aide : la garantie création. Ce dispositif est une garantie des prêts accordés aux entreprises de moins de 3 ans, à hauteur de près de 60% de l’emprunt bancaire.