|  

Entreprises

Le constructeur PSA mise sur son usine de Poissy pour sa nouvelle DS

Publié le 24.02.2015 à 11h34

Mis à jour le 24.02.2015 à 11h34

Par

Le constructeur PSA mise sur son usine de Poissy pour sa nouvelle DS

Le patron du groupe PSA, Carlos Tavares, a annoncé hier aux organisations syndicales que l’usine de Poissy allait accueillir la production du nouveau modèle DS. A cette occasion, 150 millions d’euros vont être investis par le constructeur automobile pour la création d’une plate-forme EMP1 dans cette usine PSA, qui emploie actuellement près de 5 000 personnes. 

Ce véhicule DS, fabriqué à partir de 2018 dans le site des Yvelines, devrait être un petit crossover.

Une usine pérennisée

Cette annonce a été accueillie de manière très positive par les salariés de l’usine PSA de Poissy qui y voient une garantie de pérennité d’emploi pour les prochaines années. De plus, la mise en place d’une plate-forme destinée aux petits véhicules (EMP1) consolide la place de ce site industriel dans le réseau du groupe.

 

L’usine francilienne spécialisée dans les voitures citadines avait beaucoup souffert des délocalisations en Europe de l’Est. Ainsi, contrairement à ce qui avait été annoncé lors de son lancement en 2012, la fabrication de la Peugeot 208, est majoritairement réalisée en Slovaquie. 

DS, marque haut de gamme du groupe

L’une des premières décisions de Carlos Tavares à son arrivée à la tête du groupe automobile fut de faire de la marque DS une entité à part entière, au même titre que Citroën et Peugeot. Incarnation du haut de gamme, la DS3 lancée en 2010 est un vrai succès pour le constructeur automobile. Les résultats sont néanmoins plus nuancés pour la DS4 et la DS5.

 

Le nouveau véhicule qui sera fabriqué dans l’usine de Poissy devrait être une déclinaison de la DS3 dans une version SUV. Ce segment s’avère très dynamique comme en témoigne le succès commercial du Renault Captur.