|  

Entreprises

Le français Bookeen signe avec un grand libraire brésilien

Publié le 06.08.2014 à 15h37

Mis à jour le 06.08.2014 à 15h37

Par

Le français Bookeen signe avec un grand libraire brésilien

Bookeen, le fabricant français de liseuses électroniques, vient de conclure un partenariat avec le premier libraire brésilien, Saraiva. Deux modèles en marque blanche seront conçus pour diffuser les 60 000 titres de la bibliothèque numérique du groupe brésilien.

Bookeen produira deux modèles de liseuses électroniques pour Saraiva. Un modèle d’entrée de gamme qui sera commercialisé autour de 100 euros et un modèle moyen-haut de gamme qui sera vendu autour de 160 euros.

Bookeen mise sur une stratégie B2B

Il s’agit pour le fabricant français d’un partenariat d’envergure en dehors de l’Europe, il va se retrouver en concurrence avec des géants du secteur, tels qu’Amazon ou Kobo (groupe Rakuten).

 

L’entreprise française mise sur une stratégie B2B pour se différencier. Bookeen fournit aux libraires des terminaux et un accès à son catalogue de livres numériques. Ce qui n’est pas l’accord conclu avec Saraiva, qui est déjà positionné sur la vente d’e-books et se trouve dans le top 3 du marché brésilien aux côtés d’Amazon et d’Apple.

 

Michael Dahan, co-fondateur de Bookeen, explique que « ce partenariat vise à conforter la position » de Saraiva.

 

Par ailleurs, les trois acteurs se divisent le marché, avec des parts de marché allant de 20 à 30 % chacun.

Bookeen réalise la moitié de son chiffre d’affaires à l’international

L’international pèse pour moitié dans le chiffre d’affaires du fabricant français. Avec ce partenariat, Bookeen accélère ainsi son développement hors de l’Hexagone.

 

En 2013, il signe un partenariat avec Carrefour qui lui permet de générer la moitié de ses revenus en France. Le chiffre d’affaires de Bookeen est estimé à une quinzaine de millions d’euros. Depuis ses débuts en 2003, l’entreprise française a conçu et vendu plus de 400 000 liseuses.

Un marché du livre numérique en pleine croissance au Brésil

Michael Dahan affirme que « le Brésil constitue une belle opportunité. Le marché du livre y est certes moins important qu’en France, mais la conversion au numérique y est plus rapide ».

 

On estime d’ailleurs les revenus du livre numérique à plusieurs millions d’euros au Brésil, à titre de comparaison, la France a généré près de 44 millions d’euros en 2013. En ce qui concerne les taux d’équipements des ménages, la tendance montre qu’ils rattrapent ceux des pays occidentaux. En 2014, il devrait se vendre plus de 10 millions de tablettes au Brésil.

 

Le secteur de l’édition brésilien compte bien profiter de cet essor, sans laisser Amazon et Apple s’approprier tout le marché.