|  

Entreprises

Le groupe français OVH prévoit 400 millions d’euros d’investissements

Publié le 11.12.2014 à 14h48

Mis à jour le 11.12.2014 à 14h48

Par

Le groupe français OVH prévoit 400 millions d’euros d’investissements

Rien ne semble arrêter la croissance de l’hébergeur OVH qui entame aujourd’hui une nouvelle phase de son développement. L’entreprise technologique, qui compte des clients dans une quinzaine de pays et qui héberge un tiers des sites Internet français, a prévu un plan d’investissement sur 3 ans pour un montant global de 400 millions d’euros. 

Cet acteur incontournable du cloud bénéficie de l’essor d’un secteur d’activités qui nécessite une capacité toujours plus importante en matière de stockage de données. 

Success story

Le groupe technologique basé à Roubaix a su s’imposer en France mais aussi à l’international et il occupe désormais la 3ème place sur le marché mondial des serveurs dédiés. Malgré la concurrence de mastodontes du web tels que Google ou IBM, OVH devrait atteindre un chiffre d’affaires en augmentation de 20% pour 2014 (soit 230 millions d’euros).

 

Pour poursuivre sa trajectoire de croissance, l’entreprise nordiste entend procéder à des investissements afin de développer ses centres de données mais également en construire de nouveaux. Ce sont ainsi 400 millions d’euros qui seront investis par OVH dans les 3 prochaines années. Cette enveloppe est constituée de fonds propres (140 millions), d’un crédit auprès d’un pool bancaire (160 millions) et d’un emprunt obligatoire (107 millions). 

Un secteur d’activité stratégique

Le stockage de données et l’accès à ces informations sont devenus un enjeu capital de l’activité économique mondiale. Le savoir-faire technologique du groupe roubaisien, qui emploie 900 salariés, contribue au rayonnement et à l’indépendance de la France dans cet univers hautement stratégique. 

 

Le plan d’investissement d’OVH témoigne du dynamisme de cette entreprise technologique qui conçoit et assemble en interne ses data centers. La « suite logique » de ce développement consisterait en une potentielle introduction en Bourse.