|  

Innovation

Le premier réveil olfactif, Sensor Wake, une innovation 100% française

Publié le 21.01.2016 à 19h46

Mis à jour le 21.01.2016 à 19h46

Par

Le premier réveil olfactif, Sensor Wake, une innovation 100% française

Né de l’imagination du jeune français Guillaume Rolland, le réveil olfactif Sensor Wake est une première dans le milieu de l’innovation et de l’équipement des foyers ! Le Sensor Wake a bien évolué depuis le premier prototype « fait maison » et connaît aujourd’hui un certain succès. Il a notamment remporté le prix du Consumer Electronic Show 2016 en ce début de janvier.

Finis les réveils stridents, le réveil Sensor Wake, qui fonctionne à l’aide de capsules olfactives recyclables, ambitionne de réveiller son propriétaire en moins de deux minutes et en douceur grâce à un choix de six fragrances telles que les odeurs du chocolat, du café, d’herbe coupée ou encore du dollar. Ivan Skybyk, l’un des cofondateurs du Sensor Wake, expose les deux avantages de cette invention : « la douceur : on se réveille progressivement, alors que le son est brutal. Et le plaisir : on choisit des odeurs qu'on aime, associées à des choses positives. On peut varier les plaisirs et on se réveille de bonne humeur tous les matins ».

Sensor Wake enchaîne les concours

Le Sensor Wake a été présenté en début d’année au Consumer Electronic Show 2016 de Las Vegas. Parmi les 190 start-ups françaises présentes à la 49ème édition de ce salon mondial de l’électronique grand public, 20 entreprises ont été récompensées, dont la société conceptrice du Sensor Wake, qui a remporté le prix de la catégorie « Electroménager ».

Grâce à son réveil olfactif, le jeune inventeur Guillaume Rolland, avait déjà compté en 2014 parmi les finalistes du Google Science Fair, concours mondial d’innovation. Depuis que le géant américain Google a repéré le prototype « fait maison » du Sensor Wake, pour le jeune nantais : « tout s’est accéléré, [il] a mis en pause [ses] études pour mettre le projet sur orbite ».

Sensor Wake récolte 200 000 dollars grâce au crowdfunding

Le prototype présenté à Google a mis en lumière le Sensor Wake et a permis au jeune entrepreneur de trouver des partenaires, notamment Ivan SkyByk, spécialiste de l’industrialisation.

Sensor Wake s’est aussi lié à l’important suisse Givaudan, l’un des leaders mondiaux des parfums et arômes. Ce partenariat a permis la composition d’odeurs comme celle du chocolat, de café ou encore de menthe, mais a aussi permis de perfectionner le système des capsules de parfum. « Désormais, une recharge dure 30 réveils, alors que dans mon prototype, il fallait recharger le réveil chaque soir. C'est une énorme amélioration", explique Guillaume Rolland.

En juin 2015, une campagne Kickstarter - plateforme de crowdfunding – a permis de récolter environ 200 000 dollars qui ont servi par la suite « au design de l’objet, [au] processus industriel, [à] la fabrication des moules », selon Guillaume Rolland.

Un produit révolutionnaire déjà proposé en précommande 

S’il est aujourd’hui possible de précommander le Sensor Wake en ligne aux alentours de 100 euros avec l’offre d’une capsule, la société souhaite livrer les premiers clients en mai et distribuer le réveil olfactif en rayons dès septembre prochain. Le réveil sera assemblé en Chine mais les capsules seront fabriquées en région parisienne. Pour la recharge, le lot de 2 capsules approchera les 10 euros à l’achat et chaque capsule pourra vous réveiller 30 fois.

L’équipe de Sensor Wake compte dans le futur connecter et synchroniser le Sensor Wake avec un appareil électronique qui analyserait le sommeil du dormeur et le réveillerait au moment le plus propice de son cycle de sommeil. De plus, la société ne compte pas arrêter d’imaginer et prépare actuellement d’autres produits grand public diffuseurs de senteurs. « On veut prouver qu'il y a un marché de l'olfactif. Notre technologie pourrait arriver dans des objets du quotidien, de santé et de bien-être », explique Guillaume Rolland.