|  

Entreprises

Le Sud-Est de la France, un nouveau marché pour la maison Dalloyau

Publié le 28.11.2014 à 11h55

Mis à jour le 28.11.2014 à 11h55

Par

Le Sud-Est de la France, un nouveau marché pour la maison Dalloyau

Le célèbre traiteur parisien, qui a retrouvé sa santé financière depuis l’entrée à son capital en 2010 du fonds Perceva, souhaite accroître sa présence sur le littoral méditerranéen. Avec l’ouverture d’un laboratoire culinaire à Marseille, Dalloyau tente ainsi une percée dans un marché provençal haut de gamme.

En parallèle du levier de croissance potentiel que représentent les départements du Sud-est de la France, Dalloyau poursuit également ses investissements dans l’ouverture de nouvelles boutiques. Le traiteur, notamment connu pour ses macarons, a ainsi pour objectif de doubler son activité d’ici 5 ans. 

Un marché porteur de croissance

Portée par les bons résultats de son restaurant-boutique dans le quartier d’affaires Euroméditerranée à Marseille, la société Dalloyau compte se développer localement de Montpellier à Menton. Stéphane Sacchin, Président de l’entreprise qui affiche 4 millions de résultat net pour son exercice 2013-2014 (clos fin avril), indique clairement : « nous croyons à la pertinence d’une offre de proximité pour desservir ce marché en expansion ».

 

Cette stratégie commerciale s’inscrit dans une volonté plus globale pour la marque qui veut « doubler le chiffre d’affaires dans les 5 ans » selon son Directeur Général, Emmanuel Gaveau.

Activités événementielles

Depuis l’arrivée du fonds Perceva à son capital, Dalloyau a vu son activité augmenter de 40%. Avec un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros, pour moitié réalisé dans un réseau de boutiques localisées en Europe mais aussi des franchises en Asie et au Moyen-Orient, le traiteur est également un poids lourd du secteur événementiel.

 

Les institutions républicaines, les agences de communication, les entreprises mais aussi les grands événements comme le Festival de Cannes ou le Grand Prix de Monaco constituent la clientèle de la branche événementielle de cette maison qui a inventé le dessert « opéra » en 1955.

 

Le Directeur de Dalloyau Côte d’Azur, Jean-David Cohen, évoque en ces termes le développement de ce secteur dans la région : « nous voulons renforcer notre présence sur le réceptif culturel et d’affaires et trouver de nouveaux débouchés chez les particuliers fortunés ».