|  

Entreprises

Léa Nature démocratise les produits issus de l’agriculture biologique

Publié le 15.10.2015 à 12h09

Mis à jour le 15.10.2015 à 12h09

Par

Léa Nature démocratise les produits issus de l’agriculture biologique

Le groupe rochelais Léa Nature, propriétaire de nombreuses marques biologiques, utilise les réseaux de la grande distribution et des enseignes spécialisées pour démocratiser les produits naturels. L’année dernière, le chiffre d’affaires réalisé par cette entreprise familiale a bondi à 178 millions d’euros alors qu’il n’était que de 53 millions d’euros en 2004.

En France, le marché des produits biologiques, qui représente 3% de la consommation des ménages, s’élève à 5 milliards d’euros.

Une entreprise familiale  

Basé à Périgny près de La Rochelle, le groupe Léa Nature est une entreprise qui est restée familiale. En effet, sa holding, Compagnie Biodiversité, est détenue à 80% par la famille du fondateur, Charles Kloboukoff. La société compte de nombreuses marques, s’inscrivant toutes dans le secteur des produits naturels. On peut par exemple citer Floressance, Ile de Ré, Jardin Bio’, Karéléa ou encore So’Bio etic.

 

Grâce à une stratégie d’acquisitions (dernièrement dans le secteur des tartes sans gluten) et de croissance interne, le groupe est parvenu à voir un millier de ses produits référencés dans les réseaux de la grande distribution et dans les enseignes biologiques. L’activité de Léa Nature se décompose à 50% dans l’alimentation biologique, à 30%  dans le secteur cosmétique, 18% dans la santé et 2% pour les produits de la maison.

Une stratégie verte

Le groupe qui a démocratisé les produits biologiques auprès des consommateurs compte 7 sites de production et emploie 880 salariés. Même si la différence de prix entre un produit classique et son équivalent bio est de l’ordre de 15% à 30%, ce marché affiche un réel dynamisme en France. Il représente d’ailleurs 5 milliards d’euros.

 

Léa Nature mise donc sur sa « logique verte » pour poursuivre son développement. 65% des produits de la marque sont certifiés AB (agriculture biologique). Ce label, donné par le Ministère de l’Agriculture, interdit l’utilisation de la chimie de synthèse. Cette année, le groupe va reverser 1 million d’euros à des associations agissant pour la protection de l’environnement.