|  

Emploi

Les entrepreneurs du G20 prêts à créer 10 millions d’emplois

Publié le 21.07.2014 à 9h59

Mis à jour le 21.07.2014 à 9h59

Par

Les entrepreneurs du G20 prêts à créer 10 millions d’emplois

Le cinquième sommet de la Young Entrepreneurs’Alliance du G20 se tient en ce moment à Sydney jusqu’au mardi 22 juillet. Il réunit plus de 400 entrepreneurs des pays membres du G20. Cette année, selon une étude du cabinet Accenture, il ressort que les entrepreneurs du secteur numérique pourraient créer 10 millions d’emplois.

Cette étude, réalisée par le cabinet Accenture (conseil en management), auprès de 1080 responsables, sert de base de réflexion au cinquième sommet de la Young Entrepreneurs’Alliance du G20 révèle que les entrepreneurs du numérique sont en mesure de créer 10 millions d’emplois.

 

Encore faut-il, précise l’étude, supprimer certaines barrières administratives et financières et surtout encourager l’entreprenariat.

Relancer la croissance et l’emploi

D’après l’OCDE, les entreprises de moins de cinq ans ont créé la moitié des emplois ces dix dernières années quand les sociétés les plus établies se restructuraient et supprimaient des emplois.

 

Le sommet du G20 YEA qui réunit 400 entrepreneurs, sélectionnés pour élaborer une liste de recommandations destinées aux chefs d’Etats, a pour objectif de relancer la croissance et l’emploi. Ce sommet a lieu cette année en Australie, 4 mois avant le G20 qui réunit les gouvernements.

 

Ronan Pelloux, cofondateur de Creads, agence de communication sur internet, qui fait partie de la délégation française, a expliqué « nous nous retrouvons pour analyser l’impact des recommandations et pour insister sur les points importants ».

 

Lors du dernier G20 qui s’est tenu à Moscou, « certaines des recommandations ont été appliquées en France, comme la création du PEA-PME et l’insertion dans le cursus scolaire de l’entreprenariat et de l’enseignement du langage web dès le plus jeune âge » apprécie Ronan Pelloux.

Qui pour représenter la France ?

La délégation française est composée de 25 représentants, des chefs d’entreprises et plus de 1000 salariés.

 

Les profils des entreprises françaises cette année sont très différents, il y a des PME du numérique à forte croissance comme Fifty Five (Data Marketing), Theodo (développement web) et Kwanko (Marketing web). Il y a aussi des entreprises de plus de 1000 salariés, D2L RH (intérim logistique), Orchestral service (société de services) ou des startups, Carnet de Mode (créateur de mode en ligne), Yoola (agence de tourisme pour public handicapé) ou encore TemptingPlaces (label hôtelier).

 

Les entreprises présentes ont été sélectionnées sur dossier pour représenter la diversité de l’écosystème entrepreneurial français.


« Être au G20 des Entrepreneurs est une forte responsabilité. Nous devons apporter des propositions concrètes qui permettront à l’ensemble des entreprises de se développer plus facilement et donc de relancer l’économie et l’emploi en France », conclut Ronan Pelloux.