|  

Résultats

Les ventes annuelles du groupe Bonduelle supérieures aux prévisions

Publié le 04.08.2015 à 11h52

Mis à jour le 04.08.2015 à 11h52

Par

Les ventes annuelles du groupe Bonduelle supérieures aux prévisions

Bonduelle, spécialiste français de la transformation industrielle des légumes, vient d’annoncer des chiffres supérieurs aux attentes concernant ses ventes annuelles.

La direction de Bonduelle maintient ses perspectives pour les comptes qui seront publiés fin septembre et anticipe une progression du résultat opérationnel courant entre 7 et 12%.

Dynamisme des ventes

Le groupe Bonduelle, dont le siège social est basé près de Villeneuve d’Ascq, vient de publier les résultats de son exercice 2014/2015, clos au 30 juin. L’entreprise nordiste a réalisé un chiffre d’affaires de 1,98 milliard d’euros, en hausse de 4,1% à changes constants et 3,2% à changes courants. Les prévisions indiquaient une progression moins marquée, située entre 2 à 3%. 

 

Dans le communiqué de presse publiant ces chiffres, la direction estime sa croissance « supérieure à l’objectif annoncé puis rehaussé en cours d’exercice, démontrant la pertinence de son modèle économique et sa résilience aux aléas de l’environnement ». Bonduelle souligne également le fait d’avoir enchaîné 4 trimestres consécutifs de croissance organique malgré un contexte marqué par plusieurs éléments : « l’atonie de la consommation et concentration de la distribution en Europe, incendie de l’usine de Recumseh (Canada), embargo et dévaluation du rouble en Russie ».

Perspectives à court terme

Les ventes de Bonduelle se concentrent, pour deux tiers, en Europe. Les performances du groupe sur le continent ont progressé en 2014 de 2,3% à données comparables. Les ventes « hors zone Europe », principalement constituées du marché nord-américain, ont bondi de 12,5% sur la même période (avec un pic à 14,1% au quatrième trimestre).

 

Les comptes 2014/2015 correspondant à ces ventes seront communiqués le 29 septembre. Dans cette perspective, le groupe, spécialiste des légumes frais, en conserves et en surgelés, prévoit une hausse de son résultat opérationnel courant de 7 à 12 % à changes constants.