|  

Entreprises

Madeleines Bijou se modernise et prévoit un important investissement

Publié le 11.09.2015 à 14h28

Mis à jour le 11.09.2015 à 14h28

Par

Madeleines Bijou se modernise et prévoit un important investissement

L’entreprise limousine Madeleines Bijou, dont la première recette a été inventée en 1845, a depuis évolué et diversifié sa production. La marque, qui s’adresse principalement aux comités d’entreprise et aux collectivités mais qui reste aussi accessible aux particuliers, projette un investissement de taille. Une nouvelle unité de traitement de commandes devrait ainsi être créée cet automne. Ce projet va nécessiter au total 6,5 millions d’euros (bâtiments et outil industriel confondus).

Cet investissement ne devrait pas générer de nouveaux emplois.

Des résultats en progression

L’entreprise Madeleines Bijou, située à Saint-Yrieix-La-Perche en Haute-Vienne (Région Limousin), propose ses pâtisseries aux collectivités, aux comités d’entreprise et à la grande distribution. Elle compte 148 employés en CDI et emploie également du personnel intérimaire pendant les Fêtes.

 

L’année dernière, la société Madeleines Bijou a réalisé un chiffre d’affaires de 29,7 millions d’euros (en hausse de +6%) sur un marché exclusivement national. La marque anticipe une croissance annuelle maîtrisée de 4% à 5%, soit un développement similaire à celui constaté depuis les 20 dernières années.

Axes de développement

Depuis les années 60, l’entreprise Madeleines Bijou s’est, à plusieurs reprises, modernisée et diversifiée. Prochaine innovation en vue, la création d’une nouvelle unité de traitement des commandes cet automne. Ce système d’origine néerlandaise, inédit en France, est entièrement automatisé. Ce projet va nécessiter 1,5 million d’euros d’investissement pour les bâtiments et 5 millions d’euros pour l’outil industriel.

 

L’entreprise, qui n’envisage pas de quitter le Limousin, prévoit aussi de futures implantations de magasins Madeleines Bijou afin de se rapprocher de la clientèle des particuliers. Des points de vente existent déjà à Brive, à Limoges et à Saint-Yrieix.