|  

Résultats

Manitou enregistre 9% de progression sur son chiffre d’affaires

Publié le 03.09.2014 à 10h44

Mis à jour le 03.09.2014 à 10h44

Par

Manitou enregistre 9% de progression sur son chiffre d’affaires

Le groupe Manitou, leader mondial du chariot élévateur, vient de communiquer ses résultats du premier semestre : il enregistre un chiffre d’affaires en augmentation de 9% par rapport à 2013.

Le groupe Manitou est basé à Ancenis en Loire-Atlantique, il conçoit, assemble et distribue du matériel de manutention dans le monde entier sous les marques Manitou, Gehl, Mustang, Loc et Edge depuis près de 60 ans. Le groupe emploie plus de 3 000 salariés dans le monde sur 8 sites de productions en France, en Italie et aux Etats-Unis.

 

A la faveur d’une politique de réduction des coûts et à une baisse de l’euro, les ventes de matériel de manutention sont reparties à la hausse en 2014.

« Une bonne dynamique »

Sur les six premiers mois de l'année, Manitou a enregistré un chiffre d'affaires de 642 millions d'euros, en progression de 9 % par rapport à 2013. Michel Denis, directeur général, explique que l’entreprise se trouve actuellement « sur une bonne dynamique. Les résultats du premier semestre 2014 sont parfaitement en ligne avec notre plan de marche et confirment l'amélioration annoncée de la performance financière du groupe ».

 

Certains spécialistes du secteur expliquent que Manitou a surpris les marchés en présentant des résultats en nette amélioration au premier semestre. En effet, l’entreprise affiche un résultat opérationnel courant de 24,5 millions d'euros contre 5,5 millions en 2013. Il semble que cette progression soit le résultat d'une revalorisation des prix et d'un effet volume dont a bénéficié le constructeur, augmentant ainsi ses ventes de 9 % au premier semestre avec  642 millions de revenus.

Réduction de ses frais fixes

Sous l’impulsion de Michel Denis, le nouveau directeur, Manitou est parvenu à réduire de 6,5 millions d'euros ses frais fixes, prenant ainsi de l'avance sur l'objectif annuel fixé à 10 millions d'euros. Le directeur explique par ailleurs que Manitou est « revenu à une vraie efficacité opérationnelle, avec une capacité à livrer en temps et en heure ». L’entreprise, qui avait vu ses ventes chuter de moitié en 2009, avait notamment connu des difficultés avec ses sous-traitants, elle fait désormais savoir qu’elle a « travaillé sur un plan d'économies avec ses fournisseurs, et co-développe ses composants » machines en étroite collaboration avec ces derniers.

 

De surcroît, l’effet devise a été positif pour l’industriel qui distribue ses équipements dans le monde entier, la baisse de l’euro lui a permis de réaliser 4 millions d’euros d’économie.

 

Toutefois le groupe reste prudent quant à ses prévisions au second semestre car il s’attend à être perturbé par les secteurs agricoles et miniers, dont il dépend.