|  

Emploi

Nouveau plan stratégique pour le laboratoire français Pierre Fabre

Publié le 10.12.2014 à 11h28

Mis à jour le 10.12.2014 à 11h28

Par

Nouveau plan stratégique pour le laboratoire français Pierre Fabre

Le laboratoire Pierre Fabre qui emploie 10 000 salariés dans le monde a annoncé hier la mise en place, à l’horizon 2018, d’un plan stratégique incluant la suppression de 551 postes, dont 534 en France. Les branches de la promotion commerciale et de la recherche sont principalement concernées par cette prochaine réduction d’effectifs.

Ce plan intitulé « Trajectoire 2018 » s’inscrit dans la continuité d’une stratégie axée sur deux activités principales : la pharmacie et la cosmétologie. 

Des ventes en baisse

16 mois après le décès du fondateur de l’entreprise éponyme Pierre Fabre, le laboratoire souhaite apporter une nouvelle dynamique à sa branche pharmacie (qui représente 45% de ses ventes). Selon le laboratoire, l’activité recherche et développement se révèle « insuffisamment productive » et souffre d’une « importante baisse d’activité en France ».

 

L’entreprise basée à Castres explique ces difficultés par une certaine pression gouvernementale sur les prix. En dehors de la branche oncologie, les ventes de médicaments prescrits en France affichent ainsi, depuis 2009, un recul de 100 millions d’euros. 

Développement international

Avec ces suppressions de postes annoncées, le groupe, dirigé depuis 1 an par Bernard Parmentier, souhaite atteindre un rééquilibrage de ses activités et envisage d’acquérir de nouveaux produits pharmaceutiques.

 

Le laboratoire, au chiffre d’affaires de 2,01 milliards d’euros en 2013, table sur un développement de son secteur dermo-cosmétique et espère notamment accroître la présence de marques telles que Klorane, Ducray en encore Avene sur le marché asiatique.