|  

Entreprises

Nouveau succès à l’export pour le Rafale avec une commande indienne

Publié le 13.04.2015 à 11h47

Mis à jour le 13.04.2015 à 11h47

Par

Nouveau succès à l’export pour le Rafale avec une commande indienne

Bonne nouvelle pour Dassault Aviation mais aussi pour François Hollande et Jean-Yves le Drian, le premier ministre Indien a annoncé lors de sa visite officielle à Paris la commande de 36 avions Rafale à la France. Narendra Modi a ainsi exprimé la volonté de l’Inde d’acquérir ces avions de combat. En parallèle de ce contrat d’envergure, d’autres négociations sont en cours depuis trois ans, sur l’achat de 126 appareils (dont 108 devraient être assemblés en Inde).

Cette annonce signe un deuxième succès à l’export pour le Rafale, après la conclusion d’un contrat avec l’Egypte, il y a deux mois, portant sur 24 avions de combat.

Une commande surprise

La déclaration du chef du gouvernement indien concernant la commande de 36 avions Rafale à la France a surpris car un autre projet était déjà d’actualité entre les deux pays : l’achat de 126 appareils par New Delhi, actuellement en cours de négociation. L’Inde a fait jouer une clause de ce contrat pour la commande d’avions qui seront construits à Mérignac. 

 

Comme pour la précédente commande égyptienne, ce contrat de vente de Rafale a été porté en coulisses par le Ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian et par le chef de l’Etat, François Hollande. Après de nombreuses transactions avortées avec différents pays, le fleuron de l’aviation militaire française réalise une deuxième belle performance à l’export. 

Un contrat à finaliser

Le montant de cette commande n’a pas été précisé lors de son annonce à l’Elysée. Les armements, la fourniture de pièces détachées à long terme et la formation des pilotes peuvent faire varier la somme globale de la transaction. La finalisation de ce contrat devrait être mise en place dans les toutes prochaines semaines, notamment avec un déplacement de Jean-Yves le Drian à New Delhi.

 

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, a déclaré : « Je me réjouis de la décision des autorités indiennes qui donne un nouvel élan à notre partenariat pour les prochaines décennies ».