|  

Entreprises

Partenariat stratégique entre PSA et Bolloré dans l’auto-partage

Publié le 18.06.2015 à 11h03

Mis à jour le 18.06.2015 à 11h03

Par

Partenariat stratégique entre PSA et Bolloré dans l’auto-partage

Les groupes français PSA et Bolloré ont conclu un accord de partenariat dans le secteur de l’auto-partage. Ainsi, le constructeur automobile va fabriquer et distribuer le cabriolet électrique Bluesummer conçu par Bolloré, dans son site industriel de Rennes. Ce rapprochement stratégique renforce les liens entre ces deux géants de l’économie française. 

Bluesummer est un véhicule cabriolet de 4 places, conçu pour afficher une autonomie de 200 kilomètres en cycle urbain. 

Une collaboration stratégique

A compter de septembre 2015, les chaînes de montage de l’usine de Rennes du constructeur français PSA vont fabriquer une nouvelle voiture électrique : le modèle Bluesummer conçu par le groupe Bolloré. PSA va également s’occuper de la distribution de ce « cabriolet 4 places doté d’une autonomie de 200 km en cycle urbain ». Ce véhicule avait été présenté mi-2014 avant que son lancement soit reporté d’un an.

 

Selon Morald Chibout, Directeur Général d’Autolib, le Bluesummer sera destiné aux zones balnéaires et sera disponible pour un prix avoisinant les 13 000 euros (et autour de 500 euros par mois en location). La production de ce coupé devrait s’élever à 15 exemplaires par jour, soit 3500 véhicules par an. 

Perspectives communes

L’an dernier, Bolloré avait déjà signé un accord de partenariat avec Renault pour la production des voitures électriques Bluecar d’Autolib. Une partie de ces véhicules est fabriquée dans l’usine de Dieppe du groupe. Le modèle Bluesummer est, comme le Bluecar, éligible au bonus écologique et reprend sa plateforme technique.

 

PSA et Bolloré affirment conjointement vouloir s’imposer comme « un acteur majeur du marché de l’auto-partage » et confirment par cet accord leur engagement dans le développement de solutions utilisant des véhicules thermiques et électriques. Les deux groupes ont signé un partenariat prévoyant « une collaboration dans le domaine de l’auto-partage en Europe, puis au travers de la création d’une société commune destinée à développer cette activité dans le monde entier avec des véhicules électriques (particuliers et utilitaires) et des véhicules thermiques à faibles émissions ».