|  

Entreprises

Prexem, un financement participatif rémunéré qui protège les prêteurs

Publié le 13.03.2016 à 18h00

Mis à jour le 13.03.2016 à 18h00

Par

Prexem, un financement participatif rémunéré qui protège les prêteurs

Lancée en 2015, Prexem est une plateforme de prêt participatif rémunéré à destination de PME porteuses de projets. Elle propose aux particuliers de financer des projets proposés par des personnes morales. Prexem sélectionne les dossiers grâce à des experts en finance et propose un fonds de protection destiné à rassurer les prêteurs face au risque de défaillance de l’emprunteur.

Créée en 2014 et lancée officiellement en 2015 par deux diplômés de l’Essec, Valéry Giard et Christophe Puyo, la plateforme de crowdlending dit avoir prêté un montant cumulé de 499 000 euros du 5 mai 2015 au 31 janvier 2016. Prexem se rémunère par prélèvement de commission de 3% sur le montant emprunté par les entreprises.

 

Prexem, qui est inscrite à l'Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance, est membre fondateur de l’association France Fintech. Prexem a aussi été labellisée par Finance Innovation pour sa technologie. Le label recherche les startups les plus innovantes du secteur financier. Prexem utilise aussi les services d’une autre fintech, Lemon Way, qui gère notamment les flux financiers entre prêteurs et emprunteurs.

Des dossiers validés par des experts

Sur Prexem, les dossiers sont validés « par un comité de crédit composé d’experts en analyse financière ». Chaque projet est ainsi classifié A+, A, B+, B ou C en fonction de son niveau de risque. Un indice de solvabilité en pourcentage détermine le montant maximal de protection, plus le risque est faible et plus la protection sera importante.

 

Les taux pratiqués sont aussi fixés par des experts et non par les épargnants eux-mêmes. Le taux d’emprunt, quant à lui, « est fixé en fonction du risque qu’il représente ». Ainsi, le prêteur peut recevoir jusqu'à 10% d'intérêts par an, avec une moyenne de 7,42% depuis mai 2015, chaque projet ayant un pourcentage d’intérêt propre.

 

Pour emprunter sur Prexem, il faut être une personne morale immatriculée en France. Il faut aussi vouloir emprunter entre 10 000 et 500 000 euros pour une durée comprise entre un an et cinq ans. Le financement peut se faire en 30 jours maximum.

Un fonds de protection pour limiter le risque des prêteurs

Prexem se dit être « la seule plateforme à mettre en place un fonds destiné à protéger [les] prêts ». Prexem ajoute qu’en « cas de défaut de l’emprunteur, [elle] débloque le fonds de protection pour rembourser tout ou partie du capital restant dû ». Selon Prexem, ce fonds de protection est inédit en France.

 

Sur chaque prêt, Prexem prélève une cotisation forfaitaire de 0,50% qui vient alimenter le fonds. Si une entreprise n’est pas en mesure d'honorer une partie ou la totalité de ses engagements envers ses épargnants, les particuliers prêteurs peuvent alors percevoir un dédommagement dans la limite d'une quote-part du prêt, précisé dans la présentation du projet.

 

Chaque prêteur peut contribuer au financement d’une entreprise ou d’un projet à partir de 20 euros et jusqu’à 1 000 euros par projet. Pour commencer à investir, il doit d’abord déposer sur son compte un minimum de 100 euros. Chaque mois, le prêteur reçoit des remboursements de son investissement.

Des informations sur les projets pour des prêts clarifiés

Chaque projet a une page dédiée qui contient des informations sur le projet, l’entreprise et un paragraphe expliquant pourquoi l’entreprise peut rembourser le prêt que l’épargnant lui verse.

 

Un deuxième onglet présente le dirigeant de l’entreprise, tandis que le dernier onglet présente les informations financières des entreprises. Le compte de résultat présente entre autres sur deux ans les chiffres d’affaires, les excédents bruts d’exploitation ou encore les résultats nets de l’entreprise concernée. Cet onglet chiffre aussi en euros le bilan-actif de l’entreprise avec ses immobilisations incorporelles, corporelles et financières, ses stocks, ses autres créances, etc. Le bilan passif présente les capitaux propres, les dettes financières ou encore les dettes fournisseurs de l’entreprise. La page présente aussi une analyse financière de l’entreprise avec les remboursements d’emprunts annuels, la capacité d’Autofinancement (CAF) ou bien le retour sur capitaux investis.

Prexem sélectionne des projets de qualité

Depuis mai 2015, les chiffres de financement reçues des entreprises auraient atteint plus de 62 millions d’euros, dont 719 000 euros ont été présentés sur la plate-forme pour un taux de sélectivité de 1,1 %.

 

Prexem intéresse les personnes morales qui souhaitent éviter de passer par les banques. Selon l'intermédiaire en financement participatif Prexem, « les banques prêtent de moins en moins et à des conditions toujours plus dures ». De plus, emprunter à une banque « peut prendre plusieurs mois ».

 

Le 10 mars, l’entreprise Façade 5, spécialisée dans l’enveloppement de bâtiments, la création de toitures végétalisées et l’installation de panneaux photovoltaïques a réuni en près de deux jours les 40 000 euros de participation qui lui seront nécessaires pour « répondre à de nouveaux appels d’offres et se préparer à de futurs chantiers d'envergure ». Façade 5 a « un carnet de commandes pour 2016 [qui] s’élève déjà à 4 800 000 euros ». Le projet proposait un taux de 6,50% pour une durée de prêt de 12 mois.

 

Le projet « Terre en vue ! » a récemment permis à la société Port Minic d’emprunter 40 000 euros dans le but de financer la construction d’un bâtiment destiné aux réparations et à accueillir le support administratif de la société qui lui permettra « de répondre aux demandes de [ses] clients plus rapidement ». « Terre en vue ! » proposait un taux de 7,10% sur 24 mois.