|  

Résultats

Progression des parts de marché pour Renault et Peugeot en France

Publié le 02.10.2014 à 17h03

Mis à jour le 02.10.2014 à 17h03

Par

Progression des parts de marché pour Renault et Peugeot en France

A 2 jours de l’ouverture du Mondial de l’Automobile 2014, les chiffres des constructeurs français  mettent en lumière le rebond d’un secteur économique pourtant lourdement impacté par la crise de 2008. Symbole de ce succès : les productions issues des groupes automobiles français représentent désormais 56% des ventes effectuées sur notre territoire.

Pour le mois de septembre 2014, le CCFA (Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) vient d’indiquer que les ventes de voitures neuves en France ont augmenté de 6,3% (par rapport à septembre 2013).  Les résultats du groupe PSA Peugeot-Citroën qui annonce une hausse de 17% de ses ventes et le succès des nouveautés françaises témoignent de ce dynamisme. 

Les modèles français plébiscités par les consommateurs

Ces bons chiffres s’expliquent principalement par un fort engouement des consommateurs pour les modèles récents proposés par les constructeurs français, notamment les crossover et les citadines. En France, cette dernière catégorie de véhicules concerne d’ailleurs une vente sur deux.

 

De son côté, Renault bénéficie des excellentes performances de sa marque low-cost Dacia qui a augmenté ses ventes en France de 34,1% par rapport à l’année dernière.

 

Au mois de septembre, les 10 modèles les plus vendus dans l’Hexagone étaient français. 

Des performances à relativiser

Cet accroissement des parts de marché des constructeurs français est néanmoins à replacer dans un contexte global relativement difficile.

 

Malgré ces augmentations des ventes, les volumes annuels restent inférieurs à ceux connus avant la crise économique de 2008. Le Directeur de la Communication du CCFA, François Roudier déclare à ce sujet : On est contents parce qu'on était totalement au fond du trou, et on remonte. Mais il faut voir qu'un marché français normal, c'est deux millions de véhicules, là on va finir l'année à 1,8 million et quelques.

 

De leur côté, les constructeurs étrangers affichent des chiffres stables avec une augmentation de 0,1% des ventes de voitures neuves pour le mois de septembre.