|  

Acquisition

Rachat finalisé de Quick par Burger King

Publié le 21.12.2015 à 18h20

Mis à jour le 21.12.2015 à 18h20

Par

Rachat finalisé de Quick par Burger King

La rumeur courait depuis un certain temps déjà. Mais la nouvelle est d’ores et déjà officielle : la multinationale américaine que représente Burger King s’est affirmée sur le marché en rachetant l’un de ses concurrents : Quick.

Le monde de la restauration rapide va connaître un rebondissement inédit. Alors que les restaurants McDonald’s s’affichent en leader, Burger King va créer un vent nouveau. 

Une conversion de la plupart des enseignes   

C’est ce jeudi 17 décembre que la firme Burger King a officiellement annoncé le rachat des enseignes Quick auprès de Qualium Investissement ; groupe de fonds d’investissements. Burger King ne comptait que 42 restaurants français et un bon nombre de requêtes d’implantations nouvelles tant la demande était importante vis-à-vis de l’offre proposée, contrairement aux restaurants Quick qui comptaient 401 boutiques. La conversion des enseignes devrait ainsi se faire dès le premier semestre de l’année 2016 et se poursuivre jusqu’en 2020. 

« Sur les 401 restaurants, une soixantaine ne sont pas inclus dans cette conversion. » explique Cédric Dugardin, ex-PDG de Quick. En effet, cela concerne la vingtaine de restaurants halal que la firme souhaite maintenir, une autre vingtaine en doublon direct avec les nouveaux Burger King et pour finir une autre proportion de boutiques Quick qui représentent un problème technique. Les cas seront abordés en 2020, soit une fois la majorité des Quick changés en Burger King. Concernant les restaurants halal, une solution sera également trouvée.

Deuxième leader du marché   

La principale idée de ce plan de rachat est d’accélérer le développement d’une nouvelle puissance en termes de restauration rapide. Les Burger King présents sur l’Hexagone ne sont qu’une infime part du marché. Pourtant, cette firme connaît un succès assez impressionnant, alimenté par une communication très digitale et un marché de la demande grandissant de plus en plus. 

Le groupe représenté par Burger King compte également maintenir les 20% de part de marché illustré par le monde du « burger ». Autre projet, l’ouverture d’autres boutiques en France. Olivier Bertrand, possesseur de la licence française de Burger King explique qu’il s’agit « […] de réunir nos forces, d’éviter de faire une concurrence et aussi de nous redonner une puissance de feu. ». 

Il n’est ainsi pas difficile de comprendre l’ambition du groupe à savoir de concurrencer à plus forte échelle la firme McDonald’s. Cependant même après cette opération de rachat, le leader du marché reste la firme au clown, avec 1 340 établissements en France.