|  

Entreprises

SFR  propose 10 milliards d’euros pour racheter Bouygues Telecom

Publié le 22.06.2015 à 11h03

Mis à jour le 22.06.2015 à 11h03

Par

SFR  propose 10 milliards d’euros pour racheter Bouygues Telecom

Selon les informations révélées par Le Journal du Dimanche, le groupe télécoms et médias français SFR a fait une offre de rachat afin de mettre la main sur son concurrent Bouygues Telecom. Cette proposition serait chiffrée à plus de 10 milliards d’euros. Si cette transaction devait aboutir, SFR détiendrait la moitié du marché du mobile et deviendrait alors le premier opérateur de France. 

Cette offre, formulée il y a une dizaine de jours, doit être examinée mardi lors d’un Conseil d’Administration du groupe Bouygues. 

Une offre supérieure à 10 milliards d’euros

Le Journal du Dimanche, s’appuyant sur « plusieurs sources », a révélé hier que SFR avait proposé « plus de 10 milliards d’euros » pour racheter Bouygues Telecom. Ce montant est « 25% plus cher que les 8 milliards estimés par les marchés ». Cette acquisition permettrait au groupe de Patrick Drahi de devenir le 1er opérateur mobile en France et le 2ème pour l’accès à Internet (derrière Orange).

 

Cette proposition sera examinée demain lors d’un Conseil d’Administration de Bouygues. L’un des proches de Martin Bouygues a affirmé au Journal du Dimanche que « l’offre de Drahi n’est pas convenable et pas bouclée, notamment son financement ». Mais selon le JDD, il s’agirait d’un moyen de « faire monter les enchères ».  

Stratégie d’acquisitions

Toujours selon les informations obtenues par le Journal du Dimanche, le rachat par le groupe SFR inclurait la totalité des 11 millions de clients de Bouygues Telecom. « Pour éviter des obstacles en matière de concurrence », un accord aurait déjà été trouvé avec Free qui « reprendra une partie des fréquences, des antennes et des boutiques de Bouygues ».

 

De son côté, SFR avait été précédemment acquis par Numéricable en 2014, pour 13,36 milliards d’euros. Depuis, la nouvelle entité de télécommunications Numéricable-SFR  a absorbé l’opérateur Virgin Mobile.