|  

Résultats

Succès colossal pour le retour des restaurants Burger King en France

Publié le 07.04.2015 à 16h49

Mis à jour le 07.04.2015 à 16h49

Par

Succès colossal pour le retour des restaurants Burger King en France

Relancée dans l’Hexagone fin 2013 par le groupe français Bertrand Restauration, la marque Burger King annonce des résultats record. Le cap des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires a ainsi été franchi pour 2014, ce qui représente une performance de taille dans le secteur de la restauration rapide. 

La chaîne de fast-food entend développer sa présence en France avec des ouvertures de restaurants dans 15 nouvelles villes en 2015.  

Des résultats extrêmement positifs

Le retour de Burger King en France par le biais de « master franchises » avec le groupe de restauration Bertrand est un franc succès. Chaque fast-food de l’enseigne, numéro deux mondial de la restaurant rapide, affiche un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en moyenne, soit un résultat supérieur à ceux affichés par les géants Quick ou McDonald’s.

 

Le Directeur Général de Burger King France, Jocelyn Olive, annonce ainsi : « Nous avons ouvert 21 restaurants en 2014 et pour ces 21 restaurants, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros. (…) Nous servons en moyenne un peu plus de 2000 clients par restaurant et par jour, ce sont des chiffres qui sont très atypiques dans l’univers de la restauration et qui sont la marque d’un très fort succès commercial qui nous dépasse un petit peu ».  

Création d’emplois

Burger King France a pour objectif d’atteindre 20% de part de marché sur le secteur du hamburger d’ici 10 ans. Cette volonté s’assortit d’une intense politique de recrutements. 2000 emplois ont déjà été créés l’année dernière et 4000 nouveaux CDI devraient être signés en 2015.

 

Après les villes moyennes, le plan de développement de l’enseigne se tourne désormais vers les grandes villes de France. Des restaurants vont ainsi être ouverts à Toulouse, Nantes, Strasbourg ou encore Poitiers. Le groupe compte également miser sur le « drive » et accélérer les franchises. Jocelyn Olive précise : « Nous voulons mettre à profit le savoir-faire du groupe Bertrand qui est de gérer des restaurants en propre. Mais nous comptons aussi sur la franchise pour nous appuyer sur quelques opérateurs qui ont une bonne connaissance du marché local ».