|  

Entreprises

Un contrat de 2 milliards d’euros à Paris pour le groupe Alstom

Publié le 02.02.2015 à 14h27

Mis à jour le 02.02.2015 à 14h27

Par

Un contrat de 2 milliards d’euros à Paris pour le groupe Alstom

Le contrat que vient de décrocher Alstom auprès de la RATP, de la Société du Grand Paris et du STIF, porte sur une commande de plus de 200 métros sur pneumatiques, à compter de 2019. Cette opération va permettre de sécuriser 2000 emplois sur 7 sites Alstom pendant une dizaine d’années. 

Une première tranche de financement correspondant à 35 trains de 8 voitures devrait être signée le 16 février prochain pour un montant total de 518 millions d’euros. 

Une commande d’envergure

La Société du Grand Paris, le STIF (Syndicat des transports d’Ile-de-France) et la RATP ont décidé de grouper leurs commandes de métros. Cette commande lancée à Alstom est chiffrée à 2 milliards d’euros et devrait s’étendre sur une période de 15 ans.

 

Ce contrat d’envergure devrait également rassurer les salariés d’Alstom Transport qui s’étaient inquiétés de voir les commandes françaises diminuer. Avec 217 trains à fournir à partir de 2019, ce nouveau métro sur pneumatiques va rouler sur différentes lignes qui doivent être prolongées pour s’intégrer au Grand Paris Express. 

Sécurisation de 2000 emplois

Ce contrat, qui comporte un premier volet de paiement de 518 millions d’euros, va sécuriser 2000 postes sur les 7 sites Alstom qui travaillent sur cette commande : Aix-en-Provence, Saint-Ouen, Tarbes, Villeurbanne, Ornans, Le Creusot et Valenciennes.

 

Cette commande, même si elle ne démarre pas dans l’immédiat, assure également des emplois chez les fournisseurs de la filière ferroviaire française. La nouvelle est d’autant plus appréciée qu’il y a quelques semaines, la Fédération des Industries Ferroviaires pointait le risque de voir des milliers d’emplois menacés, d’ici à 2018.