|  

Acquisition

Un groupe chinois achète l’hôtel Marriott des Champs-Elysées

Publié le 17.06.2014 à 11h30

Mis à jour le 17.06.2014 à 11h30

Par

Un groupe chinois achète l’hôtel Marriott des Champs-Elysées

Le fonds d’investissement Kai Yuan Holdings Ltd, dirigé par un cousin de l’ancien président chinois Hu Jintao, a annoncé mardi le rachat de l’hôtel Marriott des Champs-Elysées pour un montant de 344,5 millions d’euros.

Le Paris Marriott Hotel Champs-Elysees est un établissement cinq étoiles, situé au 70-72 avenue des Champs-Elysées. Il offre 192 chambres et suites ainsi que près de 600 mètres carrés d’espaces de réunion répartis sur 7 étages. L’établissement était jusqu’ici détenu par le groupe immobilier français MCE PropCo.

 

Grâce à cette acquisition, Kai Yuan explique qu’il souhaite attirer une clientèle de touristes chinois qui pourra augmenter le taux d’occupation de l’hôtel, qui est actuellement de 88 % avec des clients d’Amérique du Nord, du Proche-Orient et d’Europe. Kai Yuan « considère que davantage d’efforts doivent être portés sur le marché chinois », explique-t-il dans un communiqué.

Stratégie de diversification du groupe chinois

Spécialisé dans l'énergie et l'acier, le groupe Kai Yuan a dégagé un chiffre d’affaires de 757,5 millions de dollars de Hong Kong en 2013, contre 659 millions en 2012. Affecté par le ralentissement de la demande chinoise et la baisse des cours des matières premières sur un marché marqué par une offre excédentaire, Kai Yuan a mis un terme à ses activités de trading de minerai fin 2013.

 

Kai Yuan indique dans un rapport financier vouloir se diversifier à Hong Kong dans le financement d’entreprises, l’hôtellerie et « continuer à explorer les opportunités » dans des secteurs variés en Europe et en Asie.

280 millions de dollars d’emprunt

Kai Yuan, qui affiche une capitalisation boursière de 160 millions de dollars, va emprunter 280 millions de dollars auprès d’un actionnaire pour financer le rachat de cet hôtel de luxe. Le reste des fonds sera puisé dans la trésorerie du groupe et via des emprunts bancaires. L’opération devrait être finalisée d’ici le 5 septembre prochain.