|  

Résultats

Une bonne année pour le groupe Accor grâce à Sébastien Bazin

Publié le 27.08.2014 à 17h25

Mis à jour le 27.08.2014 à 17h25

Par

Une bonne année pour le groupe Accor grâce à Sébastien Bazin

Un an après la nomination de Sébastien Bazin à la tête du groupe Accor, le numéro un du groupe hôtelier continue d’enthousiasmer ses investisseurs. Ils ont d’ailleurs approuvé la nouvelle stratégie et ont salué les bons résultats semestriels. 

Sébastien Bazin s’est montré confiant quant à la mise en œuvre de son plan de « transformation » à horizon « deux-trois ans » du groupe Accor et a fait savoir que le groupe français « va dans la bonne direction ».

 

Avec la publication et la présentation des comptes de l'entreprise du premier semestre 2014, l’ancien patron de Colony Capital qui contrôle 21% du groupe hôtelier français peut être satisfait des bons résultats qu’il a obtenus en un an.

De bons résultats semestriels et un objectif annuel conforme aux attentes

Le profit net du groupe a augmenté de plus de 76 % par rapport à son niveau de 2013, à  60 millions d'euros. Pour les analystes, ce qui est encore plus significatif est le bénéfice d'exploitation qui a dépassé la moyenne des prévisions du groupe, il se monte à 219 millions d’euros (+ 14,5 %).

 

Pour ce qui est de l'objectif annuel du groupe, compris entre 575 millions et 595 millions d'euros, il reste conforme à une moyenne se situant en haut de la fourchette du groupe.

Un groupe faiblement endetté avec une vraie stratégie

La direction du groupe a fait savoir qu’elle ne voit pas d'infléchissement dans ses tendances d'activité, elles restent favorables sur ses marchés clefs, à l'exception du marché français, qui pèse près de 43 % du parc hôtelier du groupe. Au demeurant, la mise en œuvre du plan d'économies, qui a débuté en 2013, se poursuit, tout comme la nouvelle orientation stratégique du groupe de Sébastien Bazin qui commence à porter ses fruits. Accor est un groupe faiblement endetté, il conserve par ailleurs une ligne de crédit de 1,8 milliard d’euros, ce qui lui permet de continuer à « voir grand ».

 

Récemment, le groupe hôtelier français a fait savoir qu’il rachetait 12 Ibis et 1 Ibis Budget au Royaume-Uni pour 89 millions.