|  

Entreprises

Une nouvelle autoroute pour Vinci

Publié le 16.02.2016 à 0h36

Mis à jour le 16.02.2016 à 0h36

Par

Une nouvelle autoroute pour Vinci

Leader dans la gestion de nos réseaux autoroutiers, le groupe Vinci annonce un tout nouveau projet : l’A355. Contournant Strasbourg, cette autoroute devrait alléger le trafic et améliorer la sécurité routière.    

Vinci s’impose comme le leader des autoroutes. C’est récemment qu’elle a annoncé son projet de création d’une toute nouvelle autoroute contournant Strasbourg. Celle-ci devrait améliorer le trafic autour de la ville mais aussi la sécurité routière du secteur.  

Un nouveau contrat remporté   

Le 2 février, Vinci a signé avec le Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie un tout nouveau contrat de cession d’une durée de 54 ans. Ce contrat va porter sur la conception, le financement, la construction, l’exploitation et l’entretien de 24 km contournant l’ouest de Strasbourg. Cette nouvelle autoroute A355 sera disposée en 2x2 voies. Elle reliera la jonction nord de l’A4 et l’A35 à celle de la jonction sud de l’A352 et l’A35. 

Son but est simple : améliorer la mobilité et la sécurité routière autour de Strasbourg. Le projet, entièrement financé par Vinci, ne bénéficiera pas de subventions publiques. Les travaux de conception et de construction du projet vont durer plus de 4 ans et démarrer fin 2017. Ils seront réalisés par un groupement d’entreprises, parmi elles : Dodin Campenon Bernard, VINCI Construction Terrassement, Eurovia, VINCI Construction France et VINCI Energies. Quant à l’ingénierie de l’autoroute, elle sera assurée par Ingérop, CBDI et IUR

 

Avec un investissement autour des 500 millions d’euros, il est estimé que le projet génère en moyenne 1 000 emplois directs et indirects par an lors du chantier. Il va principalement mobiliser les compétences et expériences alsaciennes. L’impact sera positif pour les acteurs locaux, qui bénéficieront d’une bonne retombée touristique suite au projet. 

Le temps des travaux, une plateforme multimodale sera mise en place au service des usagers afin de faciliter leurs déplacements. L’autoroute A355 devrait aussi prendre part à l’ensemble des enjeux de développement durable et écologiques. En effet, ces derniers ne doivent pas impacter la biodiversité ainsi que l’écologie avoisinant le chantier.

Une fois le projet terminé, la nouvelle autoroute bénéficiera des mêmes services que les autres. Vinci Autoroutes va confier à une société filiale des éléments comme la régulation et la surveillance du trafic, l’installation de parkings et autres services de covoiturage.

De nouveaux investissements à prévoir   

Côté investissements et projets, le groupe Vinci ne s’arrête pas là. Après la nouvelle autoroute contournant Strasbourg, la firme souhaite s’attaquer au département des Alpes-Maritimes (06). Cela concerne surtout l’autoroute A8 dans laquelle le groupe veut investir « 64 millions d’euros dans plus d’une dizaine d’opérations afin d’améliorer la mobilité du quotidien et renforcer l’insertion environnementale de ses infrastructures dans le département. »

Les principaux projets concernent les travaux de creusement du tunnel de la Borne Romaine dans la montagne. De 15 mètres de large et 783 mètres de long, ce chantier entamé mi-janvier devrait s’accélérer. 

D’autres investissements sont prévus en terme de prévention de chutes de pierres (estimés à 8 millions d’euros), de mise aux normes des viaducs (6 millions d’euros), de la modernisation des péages (10 millions d’euros) ou encore de réduction des nuisances phoniques (8 millions d’euros). 

Le dernier grand projet du leader des autoroutes est la création d’une nouvelle sortie, celle de Sophia Antipolis. D’un coût évalué à 7 millions d’euros, elle est supposée alléger le trafic. À heure de pointe, l’autoroute doit pouvoir fluidifier le trafic de 100 000 véhicules.